L'École d'Athènes

De Artist.

L'École d'Athènes, ou Scuola di Atene en italien, est une fresque du peintre italien Raphaël

Raffael 058.jpg

Sommaire

L'œuvre

Réalisée entre 1509 et 1510, elle possède des dimensions impressionnantes : 770 sur 440 cm, dont une partie arrondie de 770 sur 250 cm. Elle est exposée dans la chambre de la Signature des musées du Vatican. Les couleurs dominantes sont l'ocre, le beige et le pastel. L'orange et le bleu sont complémentaires dans cette peinture. L'utilisation de la lumière et de l'ombre est, à l'époque, une particularité.[1]

Le sujet

La fresque réunit l'ensemble des grands philosophes grecs et acteurs de la pensée antique dans un temple imaginaire.[2]

Détail des personnages : 1 : Zénon de Citium ou Zénon d'Élée – 2 : Épicure – 3 : Frédéric II de Mantoue – 4 : Boèce ou Anaximandre ou Anaximandre – 5 : Averroès – 6 : Pythagore – 7 : Alcibiade ou Alexandre le Grand – 8 : Antisthène ou Xénophon – 9 : Hypatie ou Francesco Maria Ier della Rovere – 10 : Eschine ou Xénophon – 11 : Parménide – 12 : Socrate – 13 : Héraclite|Héraclite d'Éphèse|Héraclite (sous les traits de Michel-Ange) – 14 : Platon tenant le Timée (sous les traits de Léonard de Vinci) – 15 : Aristote tenant l’Éthique – 16 : Diogène de Sinope – 17 : Plotin – 18 : Euclide ou Archimède entouré d'étudiants (sous les traits de Bramante) ? – 19 : Strabon ou Zoroastre – 20 : Ptolémée – R : Raphaël|Raphaël (peintre)|Raphaël en Apelle – 21 : Le Sodoma Quentin Augustine (Le Protogène)

Cette illustration de la Philosophie permet à Raphaël de rassembler les figures majeures de la pensée antique à l'intérieur d'un temple idéal, inspiré du projet de Bramante pour la réalisation de la basilique paléochrétienne de Saint-Pierre à Rome. Il les incarne par les illustres artistes de son temps (et de lui-même) faisant ainsi de la Rome moderne l'équivalent de la Grèce antique.

La peinture compte cinquante-huit personnages qui se regroupent aux premier et deuxième plans.

ARTIST, AMETIST et L'École d'Athènes

Platon

Cette fresque, miniaturisée, a été utilisée pour la couverture du numéro 0 de la revue AMETIST. Plusieurs raisons expliquent ce choix.

  • L'œuvre est magnifique. Le sujet reste lisible même en miniature. Les couleurs se marient avec la dominante violette de la charte graphique d'AMETIST.
  • Même pour qui ne connaît pas le sujet, le tableau évoque un forum scientifique - ce que nous voulions réaliser avec ARTIST.
  • Enfin, la vision de Socrate par rapport à l'écriture « qui risque de donner une illusion de savoir au lecteur » est utile pour prendre un peu de recul par rapport à l'Internet.

Jacques Ducloy 30 juillet 2009 à 13:06 (UTC)

Voir aussi

Liens

Sur Wikipédia :

Notes

  1. Ce paragraphe est extrait de Wikipédia
  2. L'illustration et la suite du paragraphe sont également extraits de Wikipédia
Outils personnels
Ateliers INSI
Autres langues