Valorisation énergétique de la biomasse

De MEPP.

Le projet Valorisation énergétique de la biomasse au sein du PRST Matériaux Énergie Procédés Produits s'inscrit dans la thématique de l'énergie. Il est porté par Jacques Lede et Guillain Mauviel.

Sommaire

Intérêt du projet

La biomasse possède la propriété unique de réaliser recyclage, capture et stockage du CO2. Or, le secteur des transports, le plus gros émetteur de gaz à effet de serre, dépend à plus de 98 % des carburants d’origine fossile. Le potentiel supplémentaire de biomasse mobilisable en France pour la production de bioénergies et de bioproduits industriels est estimé à plus de 30 MTEP (soit de l’ordre de 50 % de nos besoins en carburants pour les transports) dont 80 % sont constitués par la partie lignocellulosique de la plante. Cette fraction ne peut être transformée dans les procédés actuels de synthèse de biocarburants (bioéthanol et bio-gazole mélangés respectivement à l’essence et au gazole). Pour respecter les engagements de la France d’incorporer des biocarburants à hauteur de 7 % en 2010, il convient donc de valoriser l’ensemble de la biomasse dont la partie lignocellulosique. Seules les filières thermiques utilisent cette partie.

Ces filières de pyrolyse-gazéification sont en développement très rapide dans la plupart des pays européens qui affichent des projets fédérateurs de grande envergure. La France a été très active dans ces domaines jusqu’aux années 80 où elle a souvent mené des actions innovantes et pionnières au niveau international. Ces thèmes ont été ensuite abandonnés, ce qui place maintenant la France en retard par rapport à tous les autres pays européens. Suite à la prise de conscience récente de cette situation, la France affirme dorénavant une volonté forte d’engagement : projets biocarburants, ANR PNRB, Régions, ADEME, engagements d’industriels (TOTAL, EDF, GDF, Air Liquide) et de grands centres de recherche : CNRS (Programme Energie, GDR Oranges), CEA, IFP…

Partenaires

Ce projet repose sur le Centre de Ressources Scientifiques VERTBILOR (développé dans le cadre de la Fédération Jacques Villermaux) qui rassemble les équipes reconnues de 5 laboratoires lorrains travaillant sur ces thématiques (certains depuis près de 30 ans). C’est une initiative unique en France. L’ambition de VERTBILOR est de développer le projet au niveau régional, inter-régional et européen de par les nombreuses retombées scientifiques attendues.

Laboratoires

Formations actuelles

Anciennes formations

Liens interwikis

Voir ce projet sur le wiki :

Outils personnels