Groupe 5 : Réseaux sociaux scientifiques

De TP INTD.

Visualisation d'un réseau social (Source : Wikimedia Commons - Auteur : Daniel Tenerife)

Sommaire

Composition du groupe

Veille, curation et diffusion d'information réalisées en 2013, dans le cadre du CS22 - Certificat de spécialisation "Les TIC dans les systèmes d'information documentaire" de l'INTD (CNAM) par :

Nathalie Bénétreau

Carole Boucaud

Danielle Laura

Florence Neveux

Objectif

Présenter de manière détaillée et aussi complète que possible aux chercheurs, aux étudiants et à tout public intéressé un phénomène relativement récent, l'engouement des scientifiques pour les réseaux sociaux qui leur sont spécialement dédiés.

Méthode

  • Utilisation de la page privée de l'univers Netvibes "Le numérique dans l'enseignement supérieur", après accord des différentes participantes au TP2 du module "Veille" du CS22. Création d'un nouvel onglet intitulé "Module diffusion : réseaux sociaux scientifiques" et collecte des sources pour dresser un état de la question.
  • Échanges synchrones sur un site d'équipe Framapad et asynchrones par mail et sur Netvibes entre les membres du groupe afin de déterminer les modalités de la collaboration et des contributions. Il a été proposé que les billets écrits par chacune soient validés par toutes dans leur version "brouillon" sur le blog WordPress. Les participantes se sont réparti les thèmes des billets à rédiger et ont défini collectivement dans quelle catégorie ils s'inscriraient sur le blog.
  • Rédaction collaborative des textes des pages de présentation publiés sur le blog et sur le wiki et des sous-pages du blog présentant la charte de rédaction du groupe et la liste des liens utiles.
  • Veille et curation sur Scoop.it!, accessibles par un lien sur la page "réseaux sociaux scientifiques" du blog.
  • Rédaction individuelle des billets publiés sur le blog.

Définition du sujet

  • Médias sociaux :

"L’expression "médias sociaux" est de plus en plus utilisée et tend à remplacer le terme de Web 2.0 et recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale, et la création de contenu. Les médias sociaux utilisent l’intelligence collective dans un esprit de collaboration en ligne. Par le biais de ces moyens de communication sociale, des individus ou des groupes d’individus qui collaborent créent ensemble du contenu Web, organisent le contenu, l’indexent, le modifient ou font des commentaires, le combinent avec des créations personnelles. Les deux termes de Web 2.0 et de médias sociaux demeurent assez proches et concernent une grande variété de sites différents : les blogs, les wikis, et les réseaux sociaux numériques de tout type. Les médias sociaux utilisent beaucoup de techniques, telles que les flux RSS et autres flux de syndication Web, les blogues, les wikis, le partage de photos (Flickr), le vidéo-partage (YouTube), des podcasts, les réseaux sociaux (Facebook), le bookmarking collaboratif, les mashups, les mondes virtuels, les microblogues (Twitter), et plus encore." (Source : Wikipédia, article "Médias sociaux")

  • Réseau social :

"Un réseau social est un ensemble de marques, telles que des individus ou des organisations, reliées entre elles par des liens créés lors d'interactions sociales. Il se représente par une structure ou une forme dynamique d'un groupement social. L'analyse des réseaux sociaux, basée sur la théorie des réseaux, l'usage des graphes et l'analyse sociologique, est le domaine qui étudie les réseaux sociaux. Des réseaux sociaux peuvent être créés stratégiquement pour agrandir ou rendre plus efficient son propre réseau social (professionnel, amical). Le terme provient de John Arundel Barnes (en) en 1954." (Source : Wikipédia, article "Réseau social")

  • Réseaux sociaux sur Internet :

"Le terme désigne un site internet permettant à l’internaute de s’inscrire et d’y créer une carte d’identité virtuelle appelée le plus souvent « profil ». Le réseau est dit social en ce qu’il permet d’échanger avec les autres membres inscrits sur le même réseau : des messages publics ou privés, des liens hypertexte, des vidéos, des photos, des jeux… L’ingrédient fondamental du réseau social reste cependant la possibilité d’ajouter des « amis », et de gérer ainsi une liste de contacts.

L’émulation des réseaux sociaux fonctionne ensuite sur deux principes que l’on peut résumer ainsi :

1.« Les amis de mes amis sont mes amis ».

2.« Les personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêts que moi sont mes amis ». Parmi les principaux réseaux sociaux, on trouve :

• des généralistes : Myspace (tendance jeune et (trop) colorée), Facebook (mi-jeunes actif, mi étudiants), Orkut, Hi5, Friendster, Ning (qui permet de créer son propre réseau indépendant)

• des professionnels : LinkedIn, Viadeo

• des réseaux centrés sur les passions (last.fm pour la musique)

• des réseaux centrés sur les religions (holypal.com pour les chrétiens américains) ou les communautés (Blackplanet dont est membre Barack Obama)"

(Source : Suivez le Geek - Blog Hightech du Figaro, "Définition : réseau social" par Laurent Suply)

"De plus en plus de réseaux sociaux privatifs se créent sur le net. Ils sont en quelque sorte des clubs « privés » destinés aux séniors, aux célibataires mais également aux familles et à de nombreux publics souvent sélectionnés par centres d'intérêts personnels partant du principe de l'homophilie. Ainsi, certains partis politiques créent leur propre réseau social. Des artistes se lancent aussi dans la création de leur propres réseaux sociaux. Des réseaux sociaux à volonté culturelle émergent également. Les hauts dirigeants ont également leur propre site communautaire. Il existe également des réseaux sociaux spécialisés dans l'économie sociale. Ainsi, ces réseaux se spécialisent et occupent des niches spécifiques.

En 2010, 2 % des DRH français affirment utiliser les réseaux sociaux pour recruter contre 45 % aux États-Unis.

Au-delà de ce nouveau mode de "sourcing" utile aux missions de recrutement des RH, les réseaux sociaux commencent progressivement à investir les organisations sous la forme de réseaux sociaux d’entreprise. Il s’agit de réseaux virtuels, sécurisés, internes aux entreprises qui permettent de regrouper des collaborateurs (voire des partenaires externes) au sein de communautés créées en fonction de projets, d’expertises, de centres d’intérêt, etc. Ces réseaux reposent sur des plates-formes applicatives offrant diverses fonctionnalités collaboratives intégrées (annuaire, carnet d'adresses, agenda, messagerie, micro‐blogging, partage/archivage de documents, gestion de présence, etc.). (...)

L'émergence des réseaux sociaux est liée aux révolutions technologiques et techniques. L'apparition de la technologie AJAX (JavaScript + XML) a permis des interactions plus rapides avec les pages Internet. De ce fait, le nombre de membres de ces réseaux sociaux s'est allongé. D'une part car les interactions étant plus rapides, consulter Internet est devenu plus confortable. Mais d'autre part, car les utilisateurs prennent conscience de leur pouvoir d'interagir sur la toile. C'est ce qui a donné naissance au Web 2.0." (Source : Wikipédia, article "Réseau social")

Pour en savoir plus sur les réseaux sociaux sur Internet, un article accessible via Cairn : K. Douplitzky, « Le réseau social », Médium 3/2009 (N° 20 - 21), p. 271-285.

  • Les réseaux sociaux pour chercheurs :

"Dans le champ scientifique, on peut dire que le but des réseaux sociaux n'est plus seulement de mettre en relation et d'indexer des documents mais aussi de relier des chercheurs, par leur domaine d'activité. Par rapport aux plateformes de partage de signets (Delicious) ou de contenus (Youtube, Flickr) qui permettent également aux internautes de se mettre en rapport les uns aux autres, dans les réseaux sociaux, la fonction de réseautage l'emporte sur celle de la publication." (Source : Université européenne de Bretagne, form@doct, "Questions / Réponses : Qu'est-ce qu'un réseau social ?")

  • Les réseaux sociaux scientifiques :

"Nous avons vu qu'un nombre grandissant de chercheurs se servaient des réseaux sociaux généralistes. Il convient maintenant d'étudier les réseaux sociaux dont la vocation est de désservir spécifiquement les auteurs de publications scientifiques. Dans cette offre, on peut distinguer deux types d'outils : les plates-formes de réseau social proprement dites et les plates-formes de partage de documents.

"Les plates-formes de réseau social comme SciLink [service fermé au 06/05/2010, NdlR], Pronetos, myExperiment ou UsefulChem sont plus récentes. Bien qu’ici nous mélangions aussi bien les sites de réseautage (fabrication de groupe, de communauté de proche en proche ou thématique) que les plates-formes de partage de documents (au sens large), ces outils-services nous semblent relever de la même approche avec un point de départ différent. Certaines plates-formes partent du groupe pour partager des documents, d’autres s’étayent sur les documents partagés pour construire les communautés." Olivier Le Deuff - Gabriel Gallezot, Chercheur 2.0 ? LCN n°2/2009. consultable sur Archivesic"

(Source : Université européenne de Bretagne, form@doct, "Les réseaux sociaux pour chercheurs - Les réseaux sociaux scientifiques")

Classement des billets du blog par catégorie

  1. Usage des réseaux sociaux par les chercheurs
    1. "Panorama des réseaux existants, intérêts et usages des chercheurs, risques liés"
  2. Réseaux sociaux scientifiques existants
    1. "MyScienceWork : un outil de recherche pour les chercheurs"
    2. "Academia.edu ou l'un des réseaux sociaux scientifiques les plus courus sur le net"
  3. Autres outils du Web pour créer des réseaux scientifiques
    1. "La blogosphère : un espace fertile en réseaux scientifiques"
  4. Débats autour des réseaux sociaux scientifiques
    1. "Réseaux sociaux scientifiques : qui finance ?"
  5. Un autre regard sur les échanges scientifiques
    1. "Clin d'œil : et si les scientifiques nous ouvraient la porte de leurs réseaux ?"

Exemples de réseaux sociaux scientifiques

Academia.edu ResearchGate MyScienceWork

Autres outils pour créer des réseaux scientifiques en ligne

Références

  • Textes :

- Christophe Benech, "Academia.edu : le réseau social scientifique préféré des SHS"

- Antoine Blanchard et Elifsu Sabuncu, "Elgg pour bâtir un réseau social de chercheurs : pourquoi ? comment ?"

- Frédéric Clavert, "Les réseaux sociaux pour chercheurs : une illusion?"

- Frédéric Clavert, "Quel réseau social pour les chercheurs en histoire ?"

- Eric Duchemin, "Les réseaux sociaux scientifiques sur Internet : compte-rendu d’une courte étude"

- Stéphane Pouyllau, "le libre accès privatisé"

- Eric Verdeil, "Les réseaux sociaux scientifiques, la visibilité et l’open access"

  • Dossiers :

- Odile Contat, "Réseaux sociaux pour les chercheurs - A lire ou à relire"

- Université européenne de Bretagne, form@doct, "Les réseaux sociaux pour chercheurs"

  • Enquête :

- "Enquête : l'usage des réseaux sociaux par les scientifiques", lancée par la direction de la communication du CNRS et le laboratoire PREG-CECO (pour y répondre). Cf. Brigitte Perucca (Direction de la Communication du CNRS) "Présentation de l’enquête « L'usage des réseaux sociaux par les scientifiques »"

  • Transcription :

- Mathieu Jahnich, Wanacôme "Les organismes de recherche face aux réseaux sociaux", Séminaire de restitution 25 octobre 2012

  • Manifestations scientifiques :

- En juin 2011, l’Institut historique allemand avait organisé un colloque "Dans la Toile des médias sociaux : nouveaux moyens de communication et de publication pour les sciences humaines et sociales"

- Le lundi 10 décembre 2012, l'ADBS Languedoc Roussillon, la Commission IST Agropolis et Doccitanist, ont organisé dans les locaux d'Agropolis International (Montpellier) une journée d'étude "Les enjeux des réseaux sociaux pour la communauté scientifique"

- L’atelier du ThaCamp de 2012 sur "Les réseaux sociaux numériques de chercheurs en SHS", proposé par Elifsu Sabuncu et Antoine Blanchard, animé par Nicolas de Lavergne et Olivier Le Deuff

- La table ronde "Les réseaux sociaux pour scientifiques", organisée lors de la 2ème Journée des correspondants IST de l'InSHS du CNRS, du 19 novembre 2013 (comptes rendus)

  • Présentations sur SlideShare :

- Aline Bouchard (Urfist), "Les réseaux sociaux : pratiques et enjeux pour la recherche et la carrière scientifique"

- Pascal Aventurier et Sylvie Cocaud (Inra), "Les réseaux sociaux numériques en recherche"

  • Pearltrees :

- "Réseaux sociaux et chercheurs", par Anne Brès

- "Réseaux sociaux recherche", par Odile Contat

  • Scoop.it! :

- "Réseaux sociaux scientifiques et usages scientifiques des réseaux sociaux", par la Fondation MSH

Outils personnels