Le Marketing à l’ère du Big Data

De TP INTD.

Equipe projet : BAILLEHACHE Clara / CAMMAS Lætitia / KESRAOUI Drifa


Sommaire




1 PRESENTATION DU SUJET

Le Marketing à l’ère du Big Data.
Code NAF associé : 73.20Z Études de marché et sondages

1.1 Axe thématique

Actualité, Evolution et Innovation des Méthodes Marketing liées au Data Mining.

  • Quelles sont les profondes mutations dans le monde du marketing ?
  • quels sont les défis scientifiques et technologiques ?
  • Comment les acteurs du marketing font face à ces nouvelle tendances ?
  • Comment sont liées les évolutions des pratiques des utilisateurs et les nouveaux outils de mesure ?
  • Quels sont les impacts pour le marketing du traitement des données en masse via le data mining, les plateformes d'échanges/analyses de données en temps réel...

1.2 Contexte du sujet

La diversification des points d’accès à internet et la forte progression de la population d’internautes contribuent à démultiplier les occasions d’achats en ligne et d’accès aux réseaux sociaux. Cette mutation des usages a poussé les instituts d’études Marketing à adapter leurs outils de mesure des comportements des consommateurs avec le développement des solutions basées sur la « digital intelligence» (Big data) , et la mesure des usages sur les terminaux mobile (Smartphones, tablettes numériques, Xbox etc.). l'objectif est de dresser un profil plus précis du consommateur et lui proposer des services plus personnalisés.

Ces nouvelles tendances génèrent d’énormes opportunités de croissances pour les spécialistes des études de marchés et de sondages et redonnent aussi de l’importance à la scientificité des études marketing.

Cependant les acteurs du métier s'interrogent et redéfinissent leurs stratégie marketing,


Data visualisation sur le moteur de recherche Infomous dans le périmètre du web des liens entre les mots-clés Big Data, Marketing et Data mining :


Infomous2.jpg
http://www.infomous.com

1.3 Enjeux

Le Big data est d'abord une avancée technologique, dont les enjeux pour le marketing sont de nature :

  • Juridiques
    • Exploitatiopn des données personnelles
    • Évolution de la législation
    • Droit à l'oubli numérique
    • Déontologie
  • Technologiques
    • Nouvelles solutions logiciel
    • Stockage des données
    • Nouvelles techniques de mesure des comportements
  • Economiques
    • Nouvelles activités marketing
    • Nouveaux acteurs en amont
    • Nouvelles solutions (offres éditeurs)

1.4 Les liens du code Naf avec le sujet

L'analyse sectorielle portera sur le Code NAF 73.20Z Études de marché et sondages qui comprend :

  • les études portant sur le potentiel commercial de biens et de services, leur reconnaissance, acceptation et connaissance par le public, ainsi que sur les habitudes d'achat des consommateurs aux fins de la promotion des ventes et de la mise au point de produits nouveaux ; sont comprises également les analyses statistiques des résultats
  • les sondages d'opinion sur des questions politiques, économiques et sociales ainsi que l'analyse statistique des résultats


Cette sous-classe 73.20Z intègre donc les études marketing, thème principal de notre sujet "Le marketing à l'ère du Big data".

L'analyse de ce secteur permet de:

  • Faire un état des lieux de la conjoncture et du dynamisme des entreprises productrices de ces services.
  • Découvrir l'impact du Big data sur le marketing.




2 ANALYSE SECTORIELLE

Code NAF 73.20Z Études de marché et sondages

L'analyse sectorielle concerne le secteur des "études de marché et sondages" et présente un état des lieux de la conjoncture et des principaux acteurs du marketing aujourd'hui et les enjeux qui y sont liés.

  • Section : M Activités spécialisées, scientifiques et techniques
    • Division : 73 Publicité et études de marché
      • Groupe : 73.2 Études de marché et sondages
        • Classe : 73.20 Études de marché et sondages
          • Sous classe : 73.20Z Études de marché et sondages


2.1 Les chiffres-clés

2.1.1 Les chiffres-clés des entreprises du secteur en France



ChiffresCles3.png
Source INSEE - 2011/12


2.1.2 Une entreprise française dans le Top 10 mondial des entreprises



Top10-2.png
Source Source: Honomichl Global Top 25 Report 2011

Parmi les leaders du secteur, les filiales des groupes étrangers dominent. Parmis les sociétés françaises, seul Ipsos est dans le top 3 des études de marché à l’échelle mondiale depuis le rachat du britaniques Synovate. C’est le leader français des études par enquête.

2.2 Principaux acteurs de la profession


2.2.1 Principales entreprises du secteur en France


N°SIRET

Principaux acteurs

Chiffre d’Affaires 12 mois (M€)

Effectif moyen

Activité

337970487

AC NIELSENs filial fr

83
dont export 11

552

Analyses sur le comportement des consommateurs via la collecte des données issues des panels distributeurs et consommateurs. Mesures d’audience pour tous types de medias (TV, musique, internet, etc). Analyses des dépenses publicitaires et des contenus. Mesures de la confiance des ménages .

350470563

ARMATIS FRANCE

Aucun bilan

Aucun bilan

Armatis-lc est un acteur majeur du marché des centres de contacts. s'appuyant sur quatre valeurs phares : Innovation, Diversité, Excellence et Engagement. Spécialiste de la gestion de la Relation Client et experte dans les métiers du Service Client et de la Télévente. Le groupe propose des solutions: acquisition vente, back office, gestion personnalisée d’opérations à faible volume, service clients-fidélisation

381264688

B.V.A.

58
dont export 2

232

Le groupe BVA est constituée d’experts reconnus émanant des différents métiers d’études :
quantitativistes, qualitativistes, sociologues, modélisateurs, statisticiens, psycho-sociologues,spécialistes Terrain, sémiologues, ethnologues, géographes. Cette pluridisciplinarité permet de répondre aux problématiques soulevées par leurs clients de manière riche et approfondie.
Les mission principales:

  • Accompagner les experts sectoriels dans la prise de décision, et affiner des modèles d’analyse.
  • Adapter de nouvelles méthodes aux problématiques avec souplesse et réactivité,
  • Accompagnement dans la prise de décision.

442615340

BUSINESS SUPPORT SERVICES - B2S

101
dont export 1

78

Le groupe propose des Service : vente , Assitante technique, digital 3.0, consulting.

392901856

IPSOS FRANCE

117
dont export 29

858

Le groupe fournit des outils d’aide à la décision sur cinq domaines d’expertise: les études publiques les études marketing, études Médias, gestion de la relation clients. Il propose également à ses clients des solutions de recueil et traitement des données via des outils panels, omnibus et grandes enquêtes.

612034496

KANTAR

118
dont export 19

1068

Ses expertises :

  • développement de nouvelles technologies et la création de services d'information de qualité toujours plus innovants et pertinents. Il propose trois domaines:
  • veille et analyse de l’information, expertise du sponsoring sportif, études médias marché, veille des investissement publicitaires, veille des création publicitaires, planning stratégique, la veille de la musique.
Depuis 2009, Kantar Media intègre dans son offre l’expertise de JFC, leader incontesté, en France comme à l’International, des logiciels de Médiaplanning et d’Analyse. Solutions de construction et d’optimisation de campagnes publicitaires pour la Radio, Internet mais aussi la Télévision, la Presse, la Publicité Extérieure, et le Cinéma. Certaines de ces solutions s’étendent à la gestion des fonctions achat/vente d’espace publicitaire.

333344000

MEDIAMETRIE

73
dont export 8

589

Le leader Français des études sur le comportement du public et les tendances du marché de l’audiovisuel. il propose trois domaines:

  • Mesures d’audiance sur chaque type Médias (radio, TV, Tel mobile).
  • Analyse de nouveaux comportement des consommateurs via des études d’usage.
  • Suivi mondial des audiences télévisées.

387468663

QUINTILES BENEFIT FRANCE SNC

85
dont export 78

708

En tant que leader mondial dans les services pharmaceutiques, Quintiles assure le développement et l’enregistrement des produits pharmaceutiques, de biotechnologie ainsi que des dispositifs médicaux dans tous les grands domaines thérapeutiques. Ses activités sont réparties en trois départements. Le département des Opérations Cliniques, le département Biométrie et le département des Affaires Réglementaires, Médicales et Qualité. Avec une vaste expertise thérapeutique, scientifique et analytique, Quintiles s’engage à aider biopharmaceutiques et sciences de la santé clients à naviguer le paysage de plus en plus complexe avec plus de prévisibilité pour permettre de meilleurs résultats.

353296445

SYMPHONYIRI GROUP (INFORMATION RESOURCES)

80
dont export 4

343

SYMPHONY IRI GROUP, est le leader de solutions innovantes à destination des Industriels et Distributeurs de la Grande Consommation (PGC), à tous les niveaux de leur organisation : ventes, marketing, merchandising, category management, gestion de la marque et études du comportement du shopper. Intervenant majeur et expert, IRI fournit une combinaison unique de solutions et de services de mesures du marché, d'analyses prédictives, d'études shopper et de conseil, supportés par les technologies les plus performantes.

414496315

TAYLOR NELSON SOFRES

108
dont export 31

546

Taylor Nelson Sofres (TNS) est un groupe international spécialisé dans les études marketing et dans les sondages d'opinion , il fait partie de Kantar media. et sa filiale française TNS Sofres, fournit des études et des services leaders sur le marché, elle développe une expertise sectorielle unique, à la hauteur des enjeux marketing. Elle accompagne ses clients partout où ils vont et pour toutes les problématiques d’étude. Elle développe une expertise et une offre pointue dans les 7 problématiques : Innovation & Product Développent, Marque & Communication, Customer Employee & Reputation, Retail & Shopper, Qualitative, Politique & Opinion.


2.2.2 Organisations professionnelles

  • SYNTEC Etudes Marketing et Opinion [1] :
    • Syndicat professionnel de 64 membres regroupant plus de soixante entreprises (TPME, ETI, etc.) couvrant l’ensemble des prestations d’études marketing et de sondages d’opinion en France . Il a pour objet :
    • la représentation des intérêts collectifs professionnels;
    • la définition des objectifs communs pour développer et promouvoir l’ensemble de la profession.
    • l’assistance les membres sur le plan de la progression de la qualité, du partage de l’information mais aussi des échanges et des concertations entre eux.
    • la représentation du secteur économique des études vis-à-vis des acteurs nationaux et internationaux qui le concernent.
  • ADETEM- Association Nationale du Marketing [2]  :
    • Existe depuis 1954 et représente 1500 adhérents et favorise le développement du réseau de dirigeants, de marketers et d’experts.
  • UFMD - Union Française du Marketing Direct et Digital [3] :
    • L'UFMD coordonne les actions de ses membres sur tous les grands sujets (juridiques, déontologies, marchés) à travers notamment la rédaction de chartes comme par exemple la Charte de l’E-mailing.
  • SNCD - Syndicat National de la Communication Directe [4] :
    • Créé en 1933, le Sncd est l’organisation professionnelle dédiée à la promotion des techniques et des usages (déontologie) du marketing direct multicanal et de la relation client. Le SNCDregroupe aujourd’hui 140 sociétés membres.

À noter au niveau européen :

  • FEDMA - Fédération Européenne de Marketing Direct Interactif (The Federation of European Direct and Interactive Marketing) [5] :
    • Regroupement de professionnels à un niveau européen et la réflexion sur le pratiques du secteur (par exemple la rédaction du Code de déontologie).
  • ESOMAR [6] :
    • Organisation essentielle pour encourager, promouvoir les études de marché dans le monde entier.


2.2.3 Presse spécialisée en ligne

  • E-marketing.fr [7] :
    • Le site des dirigeants Marketing et Communication
    • Newsletter Emarketing : décideurs Marketing et Communication
    • Newsletter MDonline : décideurs Marketing Direct
    • Emarketing Etudes
  • Analyse prédictive [8] :
    • Magazine des domaines d’application des outils logiciels d’analyse prédictive
  • Stratégies [9]:
    • Actualités du marketing et de la communication
  • Relation Client Mag [10] :
    • Fondé il y a plus de trente ans, EDITIALIS est un éditeur de presse et de sites internet. Sa vocation est d'apporter aux décideurs marketing et commerciaux, ainsi qu'aux dirigeants de PME, l'information et les services dont ils ont besoin pour développer leur entreprise et leur business.
  • Business Analytics infos [11]:
    • Business-Analytics-Info est un site et une lettre d’information en ligne à l’initiative de SAS France. Sa vocation est de sélectionner et mettre à votre disposition les meilleures publications du Web pour accompagner votre réflexion sur les bénéfices métier que vous pouvez tirer de l’analyse des gisements de données de votre entreprise.
  • Le Journal du Net - L’économie de demain [12]


2.2.4 Salons et évènements

Salons :

  • Time 2 Marketing [13] : Salon des leaders du Web et du Marketing 3.0
    • Date : 13 novembre 2013
    • Lieu : Lyon
  • Congrès National Fan 2013 - Demat’ day + Big Data day [14] : Sous les hauts patronages du Ministère du redressement productif et de l’enseignement supérieur et de la recherche.
    • Date : Jeudi 14 novembre 2014
    • Lieu :
  • Salon du Big Data [15] : 3ème Edition - Congrès Expo
    • Date : 1 et 2 avril 2014
    • Lieu : CNIT La Défense
  • Semo [16] : 17ème édition du salon des études marketing et opinion en 2014 - Le salon des prestataires outils et services pour les études et l’analyse marketing. SEMO a rassemblé en 2013 tous les acteurs des études, de l’analyse des données, la gestion du big data, la veille, brand content et l’innovation marketing.
    • Lieu : Paris
  • EGC 2014 [17] : 14èmes Journées Francophones "Extraction et Gestion des Connaissances".
    • Date : Du 28 au 31 Janvier 2014
    • Lieu : Rennes
  • INFORSID 1014 [18] : Manifestation scientifique reconnue dans le domaine des innovations en ingénierie et gouvernance des systèmes d’information est un lieu d’échange privilégié entre chercheurs, jeunes chercheurs et industriels.
    • Date : Du 20 au 23 mai 2014
    • Lieu : Lyon : Le 32e congrès INFORSID
  • Stratégie clients [19]
    • Date : 8, 9 et 10 avril 2014
    • Lieu : Paris - Porte de Versailles - Pavillon 7.1

Evènements

  • Le business du neuromarketing à l'international [20] : Conférence: la conférence organisé le à Paris le 6 Novembre , a pour objet de répondre à deux question essentielles :
    • 1- La neuroscince appliquée au marketing a t - elle crée de nouveaux business?
    • 2- le neuromarketing est-il vraiment utilisé?
    • Date : 6 novembre 2013
    • Lieu : Schedule & location: 5:30 - 7:00 PM / Room A714 - Université Paris-Dauphine
  • Big data, Big challenge, Big opportunity, Quand les données transforment le marketing [21]
    • Une conférence E-Marketing
    • Dates : Jeudi 5 décembre 2013,
    • Lieu : Paris - Le lieu exact communiqué au moment de votre inscription.
  • Trophées Syntec des Etudes Marketing & Opinion [22]: Un concours pour récompenser les meilleurs mémoires
  • Digital marketing day [23]


2.2.5 Unités de recherches

  • Université Toulouse 1 Capitole [24]
    • UMR 5303 - Centre de recherche en management
    • Axe marketing
  • Université Paris-Dauphine
    • LAMSADE (UMR CNRS 7243) [25] : Laboratoire d’Analyse et de Modélisation de Systèmes d’Aide à la Décision
    • CEREMADE (UMR CNRS 7534) [26] : Centre de Recherche en Mathématiques de la Décision
  • Université Paris Descartes [27]
    • [ EA 2517 ] Laboratoire d'Informatique Paris Descartes (Lipade) (LIPADE)
  • Université Lyon 2 - Eric [28] :
    • Entrepots, représentation et Ingénierie des connaissances. Les recherches du laboratoire ERIC se situent dans le domaine de l'informatique décisionnelle (entrepôts et fouille de données, apprentissage automatique, aide à la décision).
  • INRIA [29]
    • Réseaux, Systèmes et services, calcul distribué
    • Perception, cognition, interaction
  • Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines [30]
    • Laboratoire d'informatique PRISM CNRS UMR 8144


2.2.6 Localisation des entreprises

Paris: 1200 Ets (5200 Ets au niv. mondial)

  • IDF 57,3%
  • Rhones Alpes 7,7%
  • PACA 5,8%
  • Nord pas de calais 3,4%
  • Languedoc Roussillon 2,9%



LocalEntrep.png
Source INSEE - 2011/12
Le tissus d’entreprises se caractérise par une concentration dans la région parisienne et un nombre important de petites structures.

2.3 Production

2.3.1 Les chiffres de la production du secteur Activités spécialisées, scientifiques et techniques (M)- 2007 - 2012


Le secteur Activités spécialisées, scientifiques et techniques maintient la seconde position devant les Services administratifs parmi les services marchands non financiers largement dominés par l’information et la communication.

ServicesMarchands.png


  • Évolution de la production du secteur Activités spécialisées, scientifiques et techniques (M) - 2007 - 2012


En indice de volume base 100 en 1999

Branches 1999 2007 2008 2009 2010 (r) 2011 (r) 2012
Section M
Activités spécialisées,
scientifiques et techniques
100,0 3602 139,2 131,2 134,9 141,8 144,6



r : données révisées. Champ : France ; services hors commerce, transport et services financiers.
Source : Insee, comptes des services et comptes nationaux - base 2005.

2.3.2 Les productions du groupe Études de marché et sondages (73.20z)


Les produits du groupe (73.20Z):

  • 73.20.11 Études de marché : enquêtes qualitatives;
  • 73.20.12 Études de marché : enquêtes quantitatives ad hoc;
  • 73.20.13 Études de marché : enquêtes quantitatives continues et régulières;
  • 73.20.14 Études de marché, à l'exclusion des enquêtes;
  • 73.20.19 Autres services d'études de marché;
  • 73.20.20 Services de sondages d'opinion.

Source : Nomenclatures 2008, NAF rév. 2 - CPF rév. 2; Section M; Produits associés


Les clients du groupe (73.20 Z)

Clientele-2.png
Source INSEE - 2011/12
L’activité de la sous classe 73.20Z Études de marché et sondages concerne quasi exclusivement le service aux entreprises.

2.4 Actualité de la profession et mise en perspective

2.4.1 Nouvelles pratiques/nouvelles méthodes

Aujourd’hui les entreprises évoluent à l’ère du temps réel. L’analytique dépasse dorénavant les simples analyses traditionnelles au jour le jour [31]. Plusieurs instituts d’études de marché sont passés à l’utilisation de nouveaux outils et nouvelles pratiques : Big data, outils informatiques et statistiques innovants, internet mobile (géofencing) [32], Drive, des panels on line, tracking , la scientificité des études marketing, neuroscience neuromarketing).

2.4.2 Big data

"Chaque jour, nous générons 2,5 trillions d'octets de données. ... Ces données proviennent de partout : de capteurs utilisés pour collecter les informations climatiques, de messages sur les sites de médias sociaux, d'images numériques et de vidéos publiées en ligne, d'enregistrements transactionnels d'achats en ligne et de signaux GPS de téléphones mobiles. Ces données sont appelées Big Data ou volumes massifs de données, le fameux 3 V (Volume, Variété et Vitesse)" IBM [33]. Et afin de traiter cette diversité d’informations, de nouvelles solutions sont mises en place. Elles s’appuient sur des outils informatiques et statistiques innovants (programmation Hadoop, Map Reduce , langage R, basse de données NOSQL, etc,, En effet comment ces données transforment le marketing ? Comment les sociétés d’études et les annonceurs intègrent le Big data dans leurs stratégies ? Grâce à la puissance des ressources informatiques notamment liée au Cloud Computing, le Big data peut être collecté, stocké et analysé en temps réel. D'après François de Charon, Directeur de la stratégie digitale chez Ysance [34]..."c'est la mise en place d'algorithmes qui vont permettre de sélectionner les données, de les prioriser et de les exploiter dans l'optique de créer un parcours utilisateur personnalisé, puis, par la définition, des indicateurs clés de performance (KPI). L'objectif final de la personnalisation est de fournir le bon contenu, à la bonne personne, au bon moment et via le bon canal".

2.4.3 Internet mobile, géolocalisation/multi canal

Les vente de Smartphones et les tablettes auront été multiplié par 4 en (2009-2013), cette évolution dans les supports, ont poussé les instituts à développer de nouveaux outils de mesures d’audience : sms ou des alertes push (promotions, informations, jeux) sur les mobiles lorsque les visiteurs arrivent dans le centre commercial. Selon Vincent Druguet, directeur général adjoint de DigitasLBi, "les principales tendances de géolocalisation sont le web-to-store, le géomarketing indoor, le couplage géolocalisation/stocks des produits, mais aussi le "local SEO/SEA", le "geofencing SMS", et le "geofencing notifications". Les retailers commencent à mettre en place des stratégies de "local SEO" (référencement naturel géolocalisé) et "local SEA», c'est à dire géolocaliser un produit sur Google lorsque celui-ci est cherché sur un mobile". Le "geofencing SMS", (c'est-à-dire l'envoi de SMS ou des alertes push (promotions, informations, jeux) sur les mobiles lorsque les visiteurs arrivent dans le centre commercial. Le "geofencing notifications", en progression, permet de cibler une population dans une zone de chalandise et de faire du drive-to-store via une ou plusieurs applications dédiées. "Une tendance forte : c'est notamment grâce aux nouvelles capacités de ciblage via les adresses IP des connexions. Les internautes s'y sont habitués. Cette évolution accompagne le très efficace effet ROPO (Research Online-Purchase Offline) [35].

2.4.4 La scientificité des études (Neuromarketing)

"Le Neuromarketing nous montre comment les marques entrent dans notre cerveau" [36], Tout notre passé est enregistré à l’intérieur de notre mémoire ; des éléments visuels ou olfactifs vont activer des éléments de mémoire positifs ou négatifs. Les marques sont intéressantes quand elles sont associées à un certain nombre d’idées misent en tête grâce à la répétition. L'IRM est la solution la plus précise, car elle est capable de visualiser la totalité du cerveau et de réaliser un film de son activité. La deuxième technique consiste à effectuer un électroencéphalogramme (EEG) pour mesurer les champs électriques à la surface du cerveau chaque milliseconde . De nombreux outils de Neuromarketing [37] se développent et les application des neurosciences au marketing connaissent un grand engouement.

2.4.5 Les groupes d’études de marchés en plein innovation et tendance

  • Ipsos : Troisième groupe mondial des études. Ipsos MediaCT apporte à ses clients un éclairage expert et opérationnel, pour mieux comprendre et anticiper les tendances du marché. Les innovations d’Ipsos MediaCT se déploient dans trois principales directions : la mesure passive de l’audience et des usages, le recueil par terminal mobile, la mise en place de panels propriétaires et de communautés dédiées [38]. Ensuite Ipsos OTX (Open Thinking Exchange) [39] est l’entité dédiée aux nouvelles solutions études issues de la révolution technologique, incarnée par le développement des médias sociaux et des Smartphones. Sa mission est de proposer de nouvelles façons d’interagir avec les individus, pour gagner en authenticité et être au plus prêt de leurs expériences.
  • BVA : Expert des études internationales et multi-pays, le 4ème institut d'études en France Avec BVA Qualitative Factory, l objectif est d’apporter à ses clients des réponses pointues pour décider et innover dans un environnement en pleine mutation. La Création de BVA Nudge Unit [40]  : un département transversal qui associe deux compétences : Behavioral Economics et expertise sectorielle. Cette nouvelle entité a pour vocation d'aider les clients à concevoir, tester et mettre en place des stratégies novatrices visant à accélérer les changements comportementaux souhaités chez le citoyen, l'usager ou le consommateur.
  • Le Groupe Nielsen à conclu en décembre 2012 un accord avec Tweeter pour la mise place d’une mesure de suivi des programmes télévisés par les internautes.
  • Quand au Groupe Médiamétrie, il a lancé en avril 2012 « le panel tablette », soit un outil de mesure des usages sur tablettes numérique, l’institut recueille les données trimestrielles sur les indicateurs similaires à l'internet et fixe, mobile, pages vues, le temps passé par site etc ,,en vue de comparer les pratiques et connaître les besoins et les usages des consommateurs. Toutes ces tendances, est une certaine façon ou un moyen de recueillir, d’analyser, et de restituer des données pour prendre des meilleurs décisions : « intelligent data for better decisions » Christophe Ralle Directeur-fondateur Ysthad [41].

2.4.6 Conclusion

La mulitiplicité des supports d’accès à internet permet de collecter les informations issues du parcours utilisateur/client/consommateur. Encore faut-il pouvoir relier les données clients d’un canal à l’autre (support mobile, points de ventes, transactions d’achats…) c’est la stratégie du “multi canal” et “cross canal” indissociable du e-marketing en temps réel ou “real time marketing”. Le Big data est une opportunité pour les études de marché et les instituts de sondage pour mesurer le comportement des clients. Il représente aussi des enjeux à ne pas sous estimer en terme de défis technologiques et stratégiques: Big dat, Big Challenge, Big Opportunity (Carine PICHANT) [42].

2.5 Procédés technologiques et innovation

2.5.1 Méthodes traditionnelles

Par "Études de marché" on entend traditionnellement les enquêtes qualitatives, les enquêtes quantitatives, ponctuelles ou continues et régulières et les sondages d'opinion. Il s'agit souvent de méthodes plus ou moins invasives et qui nécessitent d'importantes ressources humaines pour la passation des enquêtes.

Le recueil, la structuration, la fouille ou l'exploitation de données structurées, existantes et stockées dans des bases de données sont des compétences de bases du secteur.

2.5.2 Innovation dans le secteur des Études de marché et sondage

Les internautes (67% des français en 2010, Ipsos 2010) sont une population en constante progression (environ 1 million par an, Ipsos 2010) et représentent pour le secteur une cible très intéressante, tant pour le recueil de données que pour la destination des produits marketing ou du commerce on line ou traditionnel.

Parallèlement à l'accélération de la population cible et des pratiques (on-line), la masse de données corrélatives augmente de façon exponentielle. La puissance des calculs nécessaire au traitement d'une très importante volumétrie des données et la nature non structurées de ces données sont des enjeux techniques qui impactent les méthodes traditionnelles secteur des Études de marché et sondage.

“La numérisation des contenus et ses conséquences sur les usages entraînent une révolution technologique dans le métier des enquêtes. La démultiplication des informations disponibles et leur accessibilité croissante transforment les modes d’observation, de collecte et d’analyse.” Ipsos, <http://www.ipsos.fr/ipsos-mediact/innovations> [consulté le 29 novembre 2013]

Les nouvelles technologies touchent toutes les activités du secteur. Parmi elles, citons les plus importantes:

  • Nouvelles pratiques (web et mobiles) : réseau sociaux, multiplication des accès à internet (25% des internautes sont des mobinautes);
  • Mesures des comportements : enregistrement passif des données, géolocalisation, etc. ;
  • recueil et analyse : data mining, fouille de données, recueil multi canal et multi modal;
  • Stockage de données : datawarehousse;
  • Exploitation des données : real time, Cross canal, réseau sociaux, e-commerce, etc. ;
  • Plateforme de traitement des données;
  • Applications des disciplines scientifiques: neuroscience, algorithmique, etc.


Parallèlement aux nouvelles technologies de nouvelles compétences et donc de nouveaux métiers se développent : User experience (UX), Chief Data Officer (CDO), Community Manger, etc.

2.5.3 Pour aller plus loin...

Dossiers thématiques sur les nouvelles technologies appliquées aux études de marché et marketing:

  • Market Research News (organe de presse spécialisé dans le domaine des étude marketing) : [43]
  • Syntec (Syndicat du secteur des études de marcher et du marketing)sur les nouvelles technologies appliquées aux études: [44]

2.6 Conjoncture

2.6.1 Taux de croissance du marché des études marketing & opinion


TauxCroissance.png

Sources Syntec Etudes Marketing & Opinions

De 1996 à 2008 le secteur des études de marché et sondages croît régulièrement. Le taux de croissance chute en 2009, année de la crise de la zone euro et de récession économique pour la France. En 2010 et 2011 le taux de croissance de ce secteur augmente à nouveau pour marquer le pas en 2012 (cf Taux de croissance du marché des études marketing & opinion).

2.6.2 Chiffre d’affaire de la profession - 1995/2013


ChiffreAffaireProfession.png

Indice de chiffre d'affaires en valeur - Études de marché et sondages (NAF rév. 2, niv. groupe poste 73.2) - Série CVS-CJO - Base 100 en 2010 - Graphique

Source INSEE 2013

Il est cependant important de se rappeler que si le taux de croissance diminue légèrement, le chiffre d’affaire du secteur a atteint un record historique en avril 2013 et semble poursuivre son mouvement de progression (cf Chiffre d’affaire de la profession - 1995/2013).

2.6.3 Evolution du chiffre d’affaire par taille d’entreprise de 2008 à 2012 : Leader / suiveurs / TPE

Unité : % des variations annuelles en valeur

TaillEntrep.png

Source Xerfi analyse 2013 du secteur 73.20Z Études de marché et sondages

En 2012 L'activité des leaders a augmenté de 6% tandis que celle des suiveurs et TPE s'st respectivement replié de 3% et 5%. Les entreprises de taille moyenne et TPE semblent souffrir des restrictions budgétaires liées à la conjoncture. Elles sont souvent mono client et leur pouvoir de négociation est faible.

2.6.4 Les secteurs clients


SecteurClient.png

Source Syntec Etudes Marketing & Opinions

La conjoncture du secteur des études de marché et sondages est liée a la conjoncture économique générale par l'intermédiaire de sont principal client, la grande consommation qui représente 43% de sa clientèle globale (cf Les secteurs clients) .

2.6.5 Chiffre d’affaire des grandes surfaces alimentaires

Indice de chiffre d'affaires des grandes surfaces alimentaires - Vente de carburants dans les hypermarchés - Série mensuelle CVS-CJO - Base 100 en 2010

ChiffreAffaireGrandesSurfaces.png

Source INSEE - novembre 2013

Malgré une diminution générale de la consommation des ménages le secteur de la grande consommation conserve cependant une bonne tenue et progresse même au troisième trimestre 2012 ce qui participe au record historique du chiffre d’affaire du secteur des études de marché et sondages.


> Ainsi, parallèlement à la grande consommation qui s’est maintenue, le secteur des études de marché et sondages croît régulièrement.

> Il est à noter que depuis octobre 2012 le chiffre d’affaire des grandes surfaces alimentaires subie une diminution (cf 6.4 Chiffre d’affaire des grandes surfaces alimentaires) dont on ne connaît pas encore les répercussions pour le secteur des études de marché et sondage qui peuvent être différées.

2.7 Situation concurrentielle - Modèle Michael Porter


Entrants potentiels
  • Nouveaux acteurs lié au big data avec réorganisation des départements marketing
  • Nouveaux métiers (data scientist*)
  • Les technologies Open Source
  • Start up hyper spécialisées dans les nouvelles technologies
  • Menace de nouveaux entrants sur le marché
Acteurs Amont - (Fournisseurs) Concurrents du secteur Aval - (Clients)
  • Reconfiguration du secteur en amont
    • Data warehouse : HP, SAP, IBM, Microsoft, EMC
    • Éditeur de logiciels
    • Chercheurs/Universités
    • Solutions Open Source
  • Concentration de l’offre par des acteurs majeurs
  • Abondance de l’offre
  • Caractère non- substituable du service mais en mutation
  • Ressources exponentielles (data)
  • Degré de rivalité entre les entreprises existantes entre les grandes entreprises et les petites entreprises
  • Acteurs principaux
    • Entreprises elles-mêmes qui internalisent les services d’études et de sondages
    • La présence d'entreprises étrangères sur le territoire, composition des groupes étrangers qui ont des filiales en France.
    • La présence de TPME hyper-spécialisées et de Free lance qui modifie l’écosystème où s’inscrivent traditionnellement les PME
  • Grande consommation (++)
  • Banque
  • medias
  • télécom
    • publicité...
  • Concentration de la demande (grande distribution)
  • Sensibilité au prix et à la qualité :
    • attentiff à l’innovation
    • choix d’internationalisation
    • forte influence pour la négociation de la facturation
  • Caractère substituable du produit
Substituts


  • Menace liée à l’arrivée de produits substituables



2.8 Place du secteur dans les activités spécialisées scientifiques et techniques


Sous-classe 73.20Z
Études de marché
et sondages
Sous-classe
Classe
Groupe
73.20Z Études de marché
et sondages
Division
73 Publicité et études de marché
Section M
Activités spécialisées,
scientifiques et techniques
Nombre d’entreprises :
Nombre d'unités légales
5 122
12%
27 299
65%
414 601
100 %
Effectifs
Effectifs salariés en
équivalent temps plein
16 307
1.7%
110 486
12%
963 094
100 %
Chiffre d’affaires
(en G€)
Hors Taxes
2,7 25, 858 218, 783
Exportations *
(en G€)
Chiffre d'affaires à l'exportation
0,5 2 -
Investissements Corporels *
(en G€)
Bruts hors apports
0,04 0,8 -



2.9 Analyse économique et financière - Étude de ratios


Sous-classe 73.20Z
Études de marché
et sondages
Sous-classe
Classe
Groupe
73.20Z Études de marché
et sondages
Division
73 Publicité et études de marché
Section M
Activités spécialisées,
scientifiques et techniques
CA . HT / Etp 165 €/pers 232 €/pers 528 €/pers


Taux d’exportation
(EXP / CA en %)
19% 8% 16%
VA / Etp
y compris autres produits
et autres charges
(en M d'euros)
1,3 9 98
Taux d’intégration
(VA / CA en %)
48,4% 35,3% 45%
Frais de personnel* /Etp
(en k euros)
Frais personnels :
comptes des résultats
(INSEE)
salaires + charges / ETP
1 6 75
Taux de marge
(EBE / VA en %)
16,0 22% 21%
Résultat net comptable /
CA en %
6,3 5% 43%
Investissements
corporels. / Etp
(en k euros) :
2 7 9


Immobilisations
corporelles / ETP

en k€
18 33 62
Effectif moyen par entreprise 3,2 4,04 2,3

Etp = Equivalent temps plein
*Frais de personnel = Salaires et traitements + Charges sociales
Source : Insee Esane 2011


>> Déterminer à partir de ces ratios la nature économique de l’activité : capitalistique, main d’œuvre qualifiée, etc. Sources ESANE 2011

2.10 Nature des emplois

2.10.1 Qualification : source Esane

Rappel de la définition du secteur : la section M comprend les activités professionnelles, scientifiques et techniques spécialisées. Ces activités requièrent un niveau de formation élevé et apportent aux utilisateurs des connaissances et compétences spécialisées. On observe cependant un pourcentage élevé d’employés (44% pour le groupe “Études de marché et sondages”, ce qui correspond aux sondeurs). Ce fort besoin d’employé est donc un enjeux fort dans les stratégies RH (intérimaires, emplois annuels ou temporaires).


Sous-classe 73.20Z
Études de marché
et sondages
Sous-classe
Classe
Groupe
73.20Z Études de marché
et sondages
Division
73 Publicité et études de marché
Section M
Activités spécialisées,
scientifiques et techniques
Chefs d’entreprise,
cadres et professions
intellectuelles
supérieures
5 122
38%
27 299
33%
414 601
37%
Professions
intermédiaires
11% 21% 23%
Employés 44% 22% 28%
Ouvriers qualifiés
et non qualifiés
7% 24% 11%
Total 100% 100% 100%


2.10.2 Qualification des emplois

QualifEmplois.png

2.10.3 Localisation des emplois par région : source Pôle emploi

LocalEmplois.png

Les dénombrements selon la NACE 732 des établissements employeurs et des effectifs salariés au 31 décembre (France entière et régions, période 2008-2012) :

2.10.4 Évolution des emplois sur longue période

Les emplois sont ne baisse constante à l’exception des régions Rhône Alpes et Languedoc Roussillon.


2008 2009 2010 2011 2012
IDF 13 507 13 312 13 062 13 104 11 955
Rhônes Alpes 1 232 1 212 1 250 1 262 1 352
PACA 340 304 278 225 226
Nord Pas de Calais 530 555 474 416 364
Languedoc
Roussillon
167 136 140 152 168



http://www.acoss.fr/index.php?option=content&task=blogcategory&id=218&Itemid=5610

2.11 Commerce extérieur

On observe un taux d’exportation de 19%. Ce ci s’explique par :

  • une décentralisation du secteur
  • la présence de filiales françaises de groupes internationaux
  • des commandes de boites étrangères à des boites locales


Analyse de la clientèle par localisation:

Localisation En Millions € En % Total
Clientèle nationale 2 267,43 83,90
Clientèle étrangère 434,99 16,10
Union Européenne 277,11 10,25
Hors Union Européenne 157,88 5,84


  • Montants en millions d'euros
  • N = donnée non disponible
  • S = donnée en secret
  • Source : Insee-ESANE 2011



2.12 Problèmatique - Swot


NB : la physionnomie dse entreprises modifie conséquemment l’analyse que l’on peut faire de leur situation. Il est prudent de distinguer PME et ETI.

FORCE FAIBLESSE

  • Tissus diversifié d’entreprises aux physionomies variées
  • organisations professionnelles très actives, notamment sur les sujets d’actualité
  • Grande adaptabilité à l’actualité technologique et sociale (ETI et start up)
  • Réservoirs de savoirs et de compétences pour renouveler les pratiques et les savoirs (Start up, centres de recherches)
  • Ressources disponibles dans les - plus grandes boites pour s’adapter aux nouvelles pratiques et adapter de nouvelles méthodes et technique d’études (ETI)
  • 19% d’exportation (taux d’importation inconnu)
  • une grande entreprise française dans le classement mondial (3 ème position)
  • Prédisposition favorables aux petites structures hyperspécialisées dans les nouvelles technologies d’études (TPE)
  • terrain favorable aux études on line, moins coûteuses
  • Recours à une nombreuse main d’oeuvre employé (sondeurs, 44%) qui représente une plus-value car personnel formé (ETI)

  • Recours historique à l’interim
  • Rapport mono client (PME)
  • Les PME ont des difficultés à s’adapter à l’actualité (stagnation de l’activité)



OPPORTUNITE MENACE
  • Bonne tenue de l’activité de la grande distribution,
  • Relation substantielle au secteur alimentaire / grande distribution
  • Développement de la téléphonie mobile et du e-commerce,
  • Mesures de l’usage de terminaux mobiles,
  • Mesures du comportement d’achat du canal drive,
  • On line (coûts)
  • Développement du Big Data,
  • Engouement des annonceurs pour les nouvelles techniques d’études,
  • Réactivité du secteur de la grande distribution pour faire face aux difficultés conjoncturelles avec des commandes d’études sur les nouvelles pratiques.
  • Développement de nouveaux outils d’analyses de données informatiques de tailles volumineuses.
  • Baise globale du taux de croissance / dégradation de la conjoncture économique
  • Une partie de l’activité est potentiellement dé-localisable




3 ACTION DE VEILLE

3.1 Méthodologie

L'action de veille se concentre sur les domaines actuellement en mutation dans le secteur du marketing :

  • Axe Innovation et nouvelles pratiques des consommateurs/nouvelles méthodes de mesures

Elle se traduit par la mise en œuvre d' outils de collecte, d'agrégation et de publication tels que Yahoo Pipes, Feedly, Google alerte, afin d'obtenir un flux de ressources pertinentes. (Méthodologie, groupe 2).

Initialement, une page d'écriture collaborative distincte de la page de publication a été ouverte sur le wiki. Cette page était dédiée à l'organisation méthodologique du projet. Cette page a été fermée et nous rapportons ci-dessous une synthèse de notre démarche de veille.

La méthodologie adoptée est une adaptation de l'organigramme procédural de la norme XP X 50 053 (Afnor).

3.2 Définition des axes de veilles

Une approche exploratoire ou préliminaire, nous a permis de définir des éléments caractéristiques pressentis du secteur Étude de marché et sondage (code NAF 73.20Z) en terme d'enjeux:

  • Enjeux économiques, conjoncture et contexte
  • Enjeux technologiques
  • Enjeux juridiques

La définitions des besoins d'information du commanditaire a permis de préciser les axes de veille (les éléments caractéristiques du secteurs ne sont pas à proprement parlé des axes de veille). Un scénario de commande a été nécessaire : Un cabinet d’outils marketing traditionnel souhaite s’adapter aux nouvelles physionomies du web. Les objectifs de la veille seront à la fois de capitaliser des connaissances sur les usages en interne et de diffuser leur expertise pour se démarquer sur le marché.)

Les axes de veilles ont été recentrés autours des nouvelles physionomie du web impactant le marketing, les pratiques émergentes du marketing face au Big Data.

Les axes de veille ont été régulièrement ré examinés au fils de la collecte et du traitement des résultats en vue d'établir

  • une synthèse de l'actualité du secteur (Analyse sectorielle),
  • un état de l'innovation du secteur (Analyse sectorielle),
  • deux analyses de type SWOT et Porter (Analyse sectorielle),
  • la constitution d'un corpus en vue d'une analyse de débat (à venir).

3.3 Les axes de veilles

  • Axe juridique (exploitation et protection de données personnelles)
    • Protection des données personnelles
    • Évolution de la législation au niveau européen et au niveau national
    • Le droit à l’oubli numérique
    • Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL)
    • Législation des modgs de!piiement
    • Droit à l’anonymat
  • Axe technologique (révolution numérique)
    • Sécurité des modes de paiement
    • Outils de garantie d’anonymat
    • Sureté et sécurité des données
    • Web de donnée, web sémantique
    • Données non structurées
    • Outils de data mining / algorythme
    • Stockage de données / data center
  • Axe économique
    • Nouveaux acteurs : le correspondant CNIL dans les entreprises
    • Nouvelles activités marketing : real time, data marketing
    • Nouveaux emplois (approche organisationnelle, restructuration du secteur)
    • Les nouvelles solutions (offres des éditeurs)
    • Les acteurs des secteurs amont et aval (cf. AS)

3.4 Identification des mots clefs

La première réflexion terminologique a été enrichie par l'usage d'outils de data visualisation tel que :

  • Infomous
  • Google trend
  • Phrase Net

Tableau des mots clefs identifiés [45].

3.5 Définition des types d’information utiles

  • Acteurs principaux
  • Événements, salons, manifestations, etc.
  • Sites web
  • Répertoires sélectifs de sites web spécialisés

(les sites sélectionnés pour la qualité de leur contenu sont classés par catégorie dans un répertoire sélectif. Ex. : sélection effectué par l'ENSIB dans le domaine des sciences de l'information et des bibliothèque, <www.ensib.fr/base-de-signets/>)

  • Partage de favoris (bookmarking social)

Diigo, Delicious, scoopit, etc.

  • ...

3.6 Identification des sources

Lors de l'approche préliminaire, les sources identifiées comme pertinentes ont été les suivantes:

  • Répertoire de sites spécialisé (exemple de critères de recherche sur les moteurs de recherche généraliste : "sélection de sites" AND marketing);
  • toutes sources pertinentes dont l'actualité et le renouvellement du contenu est exploitable par un abonnement type RSS ou Atom;
  • la presse spécialisée.

Un tableau de sourcing a été élaboré très en amont pour collecter et structurer les sources. Cela nous a permis de lister les sources selon le type de source auquel elles appartiennent, le type d'information accessibles, en donner une succincte description et noter l’accès à la source.

Liste des types de sources :

  • Bibliothèque, centre de ressource, centre de documentation
  • Institut National de Statistique (INS) et Service Statistique National (SSN)
  • Base de Données spécialisée Etudes de marché
  • Annuaire d'entreprises
  • PRESSE (Papier et web)
    • Presse généraliste
    • Presse spécialisée économie
    • Presse spécialisée Techno/Web/Internet
    • Presse spécialisée Marketing
    • Presse spécialisée infodoc
  • Blogs (Réseaux sociaux et curation)
    • Blogs specialisés marketing
    • Blog spé infodoc
  • Acteurs du réseau (Voir AS)
    • Agence Marketing/études de marché / BI
    • Éditeur de solutions métiers/ Fiche produit
    • Association professionnelle
  • Universités et Unité de recherches
  • Instances officielles

Un re-ciblage des sources sur la presse spécialisée et les acteurs eux-mêmes les entreprises ou organisations professionnelles (communication institutionnelle) a été utile pour élaborer le corpus qui servira dans le cadre de l'analyse des débat (traitement text mining - Caliiope)

Tableau de Sourcing [46]

3.7 Collecte des informations

  • Consultation in situ de bases de données de la BPI (exemple Xerphi);
  • exploitation du site de l'INSEE (par navigation et selon les conseils d'expert de l'intervenant en macro-économie);
  • Recherche via des moteurs de recherche tout public (exemple de critères de recherche sur les moteurs de recherche généraliste : "sélection de sites" AND marketing)
  • Recours à des outils de syndication (flux RSS ou Atom): Feedly
    • Lorsque l'abonnement à la source produit du bruit, le recours à des filtres (Yahoo Pipes)ont permis d'obtenir les résultats attendus.
  • Conception d'un plan de veille via un outil de mind mapping (reporté)
  • Google alertes (reporté)
  • Fouille de données textuelles (Calliope) dans la perspective d'une analyse de débat (Livrable 2)

3.8 Analyse et organisation

Afin de collecter de façon structurée les informations collectées nous avions initialement adjoint au Tableau de sourcing un onglet pour renseigner des champs permettant d'établir une bibliographie en application de la norme Z44-005.Chaque séquence de la citation bibliographique correspondait à un champs descriptif (une ligne de la matrice). Exemple pour une monographie papier: NOM AUTEUR, Prénom. Titre. Prénom Nom de l'auteur secondaire (italique), fonction (italique).No d'édition. Lieu de publication : Éditeur, année de publication. Nombre de pages. Collection (italique). Notes (italique). ISBN Cette solution n'a pas été retenu car elle s'est vite révélée chronophage et que les résultats (bibliographie scrupuleuse) ne correspondait pas aux attentes.


Temps 1 : la grille d'analyse qui nous a été soumise a scrupuleusement été suivie (livrable 1, Analyse sectorielle);

Temps 2 : fouille de données textuelles via le logiciel Calliope (livrable 2, Analyse de débat).

3.9 Synthèse et mise en perspective

Cf 2.4 Actualité de la profession et mise en perspective.

3.10 Communication des résultats

  • Outil de publication: Wiki

Le travail d'élaboration collaborative est né sur le Drive (Google) pour migrer vers une page wiki collaborative. Nous avions doublé la page wiki en une page collaborative méthodologique de dépôt des travaux en cours et une page de publication des résultats définitifs.

Initialement, les livrables auraient été déposés dans la base documentaire du projet Wikis des projets Veille et accessibles depuis cette page de publication. Cependant, la définition du sujet, la problématique, les synthèses et conclusions étant contenues dans le livrable Analyse sectorielle, nous publions ce livrable sur la page wiki.

  • Calendrier des résultats

Plus globalement, les différents livrables du projet seront livrés selon le calendrier suivant:

  • Livrable (1/2) : Analyse sectorielle + Action de veille , vendredi 20 décembre (publication du wiki et livraison de l'Analyse sectorielle imprimée)
    • Livré / format pdf  : [47]
  • Support de présentation de la réunion d'information (oral), semaine du 06 au 12 janvier 2014 (à venir)
  • Livrable (2/2) : Étude des controverses, semaine du 06 au 12 janvier 2014 (à venir)

3.11 Validation et réajustements

La méthode est itérative, les étapes formalisées par l'organigramme procédural décrit ci-dessus ne se sont pas systématiquement déroulées de façon séquentielle mais souvent simultanée. L'avancement d'une étape nécessite souvent de réajuster une étape antérieure, ainsi la problématique par exemple a été préciser au fil de l'avancement



4 ANALYSE DE DÉBAT ET ETUDES DES CONTROVERSES

Livrable 2 :



GLOSSAIRE

  • Big data

Les big data, littéralement les grosses données, est une expression anglophone utilisée pour désigner des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu'ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de base de données ou de gestion de l'information. L'on parle aussi de datamasse4 en français par similitude avec la biomasse.

Dans ces nouveaux ordres de grandeur, la capture, le stockage, la recherche, le partage, l'analyse et la visualisation des données doivent être redéfinis. Les perspectives du traitement des big data sont énormes, notamment pour l'analyse d'opinions politiques5 ou de tendances industrielles, la génomique6, l'épidémiologie ou la lutte contre la criminalité ou la sécurité7.

Le phénomène big data est considéré comme l'un des grands défis informatiques de la décennie 2010-2020. Il engendre une dynamique importante tant par l'administration8, que par les spécialistes sur le terrain des technologies ou des usages9. Différence avec le Business Intelligence

Si la définition du Gartner en 3V est encore largement reprise (voire augmentée de “V” supplémentaires selon l’inspiration des services marketing), la maturation du sujet fait apparaitre un autre critère plus fondamental de différence d’avec leBusiness Intelligence et concernant les données et leur utilisation :

  • Business Intelligence : utilisation de statistique descriptive, sur des données à forte densité en information afin de mesurer des phénomènes, détecter des tendances… ;
  • Big Data : utilisation de statistique inférentielle, sur des données à faible densité en information20 dont le grand volume permet d’inférer des lois (régressions….) donnant dès lors (avec les limites de l’inférence) au big data des capacités prédictives21.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Big_data#Diff.C3.A9rence_avec_le_Business_Intelligence


  • Datamarts/Datamining

Le datamart est une extraction d'une partie d'un entrepôt de données pour répondre à une application dédiée (ex : le règlement de contentieux chez une banque). Pour ne pas multiplier l'espace de stockage réservé à l'entrepôt de données, la création de datamarts est souvent limitée. Cependant, elle permet de gagner parfois en efficacité sur le temps d'exécution des requêtes SQL.

Les datamarts sont aussi souvent utilisés lorsqu'une entreprise ne peut plus multiplier les optimisations sur son entrepôt de données sans pénaliser d'autres applications. Elle crée alors un nouvel environnement dédié à cette nouvelle application dont elle peut gérer librement les index. Le datamining regroupe toutes les solutions à même de piocher dans des données éparses pour en tirer des informations d'aide à la décision.

http://www.journaldunet.com/solutions/systemes-reseaux/datawarehouse/


  • Data warehouse

Un datawarehouse (ou entrepôt de données) est un serveur informatique dans laquelle est centralisé un volume important de données consolidées à partir des différentes sources de renseignements d'une entreprise (notamment les bases de données internes). L'organisation des données est conçue pour que les personnes intéressées aient accès rapidement et sous forme synthétique à l'information stratégique dont elles ont besoin pour la prise de décision.

http://www.journaldunet.com/solutions/systemes-reseaux/datawarehouse/


  • ETL (Extraction, Transformation and Loading) - Outil d'extraction

Outil informatique destiné à extraire des données de diverses sources (bases de données de production, fichiers, Internet, etc.), à les transformer et à les charger dans un entrepôt de données.

http://www.journaldunet.com/solutions/systemes-reseaux/etl/


  • Etude de marché

Une étude de marché est un travail d'exploration destiné à analyser, mesurer et comprendre le fonctionnement réel des forces à l'œuvre dans le cadre d'un marché. Il s'agit d'une activité typiquement mise en œuvre dans le cadre de la réflexion marketing. …

http://fr.wikipedia.org/wiki/Etude_de_marché


  • Etude qualitative / Etude quantitative

De manière générale on effectue une distinction entre l’étude qualitative et l’étude quantitative : Les études qualitatives (explicatives ou exploratoires) répondent à la question pourquoi et cherchent à expliquer les comportements des acteurs. Elles diffèrent des études quantitatives de par les objectifs et les méthodes d’enquête. Elles se situent généralement en amont du processus de recueil d’information. Les études quantitatives : cherchent à quantifier et décrire les comportements, les attitudes et les croyances des interviewés.

  • Etudes qualitatives
    • Objectifs : Comprendre, expliquer des attitudes ou comportements
    • Méthodologie : Entretiens de groupes ou individuels
    • Modes d’analyse : Psychologie
    • Place dans une étude de marché : Souvent utilisée en phase exploratoire
  • Etudes quantitatives
    • Objectifs : Quantifier des comportements, attitudes …
    • Méthodologie : Sondage d’opinion
    • Modes d’analyse : Psychologie
    • Place dans une étude de marché : Confirmation et quantification des hypothèses et observation de la démarche qualitative


  • Insight (consommateur)

En marketing, le terme d'insight a une définition tout à fait différente qu'en psychologie. On utilise le terme d'insight consommateur (consumer insight) pour qualifier une idée d'un consommateur qui peut être porteuse en termes de développement d'activité pour l'entreprise qui choisira de l'exploiter et d'y répondre par un produit. Contrairement à une approche "d'offre" où c'est l'entreprise ou la marque qui prend l'initiative d'une innovation produit, l'insight est donc bien l'expression d'un besoin du consommateur donc, d'une "demande" dont l'entreprise ou la marche choisira ou non de se saisir.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Insight


  • Marketing

Le marketing est défini comme : « L'ensemble des actions ayant pour objectif de prévoir ou de constater, et le cas échéant, de stimuler, susciter ou renouveler les besoins du consommateur, en telle catégorie de produits et de services, et de réaliser l'adaptation continue de l'appareil productif …

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marketing


  • Neuro marketing


  • Sondage d'opinion

Un sondage d'opinion ou une enquête d'opinion est une application de la technique des sondages à une population humaine visant à déterminer les opinions probables des individus la composant, à partir de l'étude d'un échantillon de cette population. …

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sondage_d'opinion


  • Section M

Cette section comprend les activités professionnelles, scientifiques et techniques spécialisées. Ces activités requièrent un niveau de formation élevé et apportent aux utilisateurs des connaissances et compétences spécialisées.


  • Service marchand

On considère qu'une unité rend des services marchands lorsqu'elle les vend (en grande partie ou en totalité) à des prix économiquement significatifs.


  • Sociétés non financières

Ensemble des unités institutionnelles qui sont des producteurs marchands dont la fonction principale consiste à produire des biens et des services non financiers, et dont les opérations de répartition et les opérations financières sont séparées de celles de leurs propriétaires. Innovation

La dernière version du manuel d'Oslo définit quatre catégories d'innovations :

  • de produit ou de prestation (quand il s'agit d'une entreprise du commerce ou des services) : création d'un nouveau produit ou offre d'une nouvelle prestation commerciale ou de service ;
  • de procédé : mise en œuvre de nouvelles techniques pour la production de biens ou la réalisation de prestations de services ;
  • d'organisation : les cercles de qualité en sont un exemple ;
  • de marketing : par exemple la mise en franchise ou la promotion sur Internet.


  • Production vendue de biens

Montant des ventes des biens produits ou transformés par l'entreprise, fourniture de logement, travaux effectués par les entreprises qui fournissent à la fois de la main-d’œuvre, matériaux ou matières premières entrant à titre principal dans les ouvrages exécutés, produits résiduels accessoires. Production vendue de services : travaux, études et prestations de services exécutés, comprenant le cas échéant les produits des activités annexes (services exploités dans l'intérêt du personnel, commissions et courtages, locations diverses, mises à disposition de personnel facturées, ports et frais accessoires facturés, boni sur reprises d'emballages consignés...). Montant France + Exportations


  • Excédent brut d'exploitation / EBE

L'excédent brut d'exploitation est le solde du compte d'exploitation, pour les sociétés. Il est égal à la valeur ajoutée, diminuée de la rémunération des salariés, des autres impôts sur la production et augmentée des subventions d'exploitation. Pour les entreprises individuelles, le solde du compte d'exploitation est le revenu mixte. L'excédent d'exploitation peut être calculé net, si l'on retranche la consommation de capital fixe.

RÉFÉRENCES



ANNEXES ET AUTRES SOURCES CONSULTÉES


Corpus

Blogs spécialisés en marketing:

Articles - Marketing et Big data :

mail&utm_campaign=newsletter&xtor=EPR-602&XType={XType}&isn=04/12/2013

Articles & blog Neuromarketing :

Outils personnels