Exposition de la BUL - The many universes of Jeff Roland

De Wicri Lorraine.

Sommaire

Janvier 2011 : The many universes of Jeff Roland

Affiche de l'exposition The many universes of Jeff Roland

Jeff Roland[1] nous présente ses peintures au travers de l'exposition The many universes of Jeff Roland ayant lieu du du 3 janvier 2011 au 1er février 2011 à la salle d'exposition de la Bibliothèque universitaire de lettres. Jeff Roland interviendra mercredi 19 janvier 2011 en live painting dans la salle d'exposition.

Sarah Lebasch[2], commissaire d'exposition et Audrey Brunias, commissaire stagiaire, sont à l'initiative de cette exposition.

"Threshold" huile sur toile de Jeff Roland 2010 ; 50 x 70 cm

Le Dr Melissa Westbrook (PhD)[3] présente ainsi l'artiste : "Jeff Roland crée des œuvres franches et colorées qui reflètent un désir permanent d'explorer le psychisme humain. Né en 1969, ses travaux font partie de collections privées américaines, britanniques, norvégiennes, canadiennes, italiennes et françaises, et figurent dans la collection du Museum of Everything de Londres. On a pu voir ses peintures exposées récemment à La Cour des Grands (Metz, 2009), au Château Corbin (Liverdun, 2009), au Centre des Arts Pablo Picasso (Blenod les Pont-à-Mousson, 2009), à la Brick Lane Gallery (Londres, 2010), au Salon d'Art Contemporain du Palm Beach (Cannes, 2010), à la deuxième exposition du Museum of Everything à la Tate Modern (Londres 2010), au Musée de la halle St Pierre (Paris, 2010) et au Blowin' in the wind festival (Halden, Norvège, 2010). Il expose en permanence à la galerie L'Art à Part Espace Nadine Servant à Ollioules (traduction française reprise sur le site de Jeff Roland). Roland est en partie un artiste outsider. Il est autodidacte et partage avec Dubuffet la croyance selon laquelle l'art provenant de l'inconscient ne devrait pas être réinterprété en fonction de critères et d'attentes déterminés par le monde actuel de l'art. Le travail de Roland est personnel et spontané. Pourtant, bien que ses tableaux portent les marques traditionnelles du mouvement outsider, ils sont tout autant influencés par la pensée post-moderne. Contrairement à des artistes plus traditionnels, il établit consciemment un rapport avec le spectateur, en parsemant son travail de références visuelles et littéraires contemporaines."

Jeff Roland Brokenfutur
  • À noter : le Dr Melissa Westbrook, des chercheurs, des professionnels et des collectionneurs participeront à une visio-conférence[4] sur l'art outsider. L'un des chercheurs participants, Peter Nurczynski, de l'Université d'Austin (Texas), a compilé une biographie issue de sa thèse sur l'art brut et outsider. La date reste à définir.

Bibliographie

  • American art brut : the drawings of Hector Alonzo Benavides / Peter R Nurczynski[5]
  • L'art outsider : art brut et création hors normes au XXe siècle / Colin Rhodes ; trad. de l'anglais par Bernard Hoepffner[6]
  • L'art brut : l'art outsider et au-delà / John Maizels ; introduction de Roger Cardinal ; traduit de l'anglais par Jacques Guiod[7]
  • La bible de l'art singulier inclassable & insolite : 2007 / préface de Pierre Souchaud[8]
  • Les jardins de l'art brut / Marc Décimo[9]

L'exposition en pratique

Notes

  1. Le site officiel de Jeff Roland.
  2. Profil de Sarah Lebasch sur Viadeo.
  3. Le site neo-outsiders.com
  4. La page Facebook de Jeff Roland.
  5. Présentation de Peter Nurczynski et de son ouvrage sur WorldCat
  6. Accès à la notice détaillée de l'ouvrage sur Sudoc
  7. Accès à la notice de l'ouvrage sur Sudoc
  8. Accès à la notice détaillée de l'ouvrage sur Sudoc
  9. Accès à la notice détaillée de l'ouvrage sur Sudoc
Outils personnels