Exposition des BU de Lorraine 2013 - Ipaginaires - Installation

De Wicri Lorraine.

Exposition des BU de Lorraine 2013 - Ipaginaires - Installation

Evénements de la Direction de la documentation et de l'édition
- Bibliothèque universitaire de lettres, sciences humaines et sociales
Logo BU UL.png
Programmation 2013-2014
Juin La Chine sous le regard des Lorrains
Mai Jiné světy. Autres mondes
Avril Les charmes et les mystères des villes tchèques
Avril Kasia Kasica. Un certain regard
Mars-Avril Jean Emar. Le peintre-écrivain et son égérie Alice de la Martinière
Février-Mars L'esprit de la Renaissance
Février Sisyphus
Janvier Regards et lumières du Myanmar
Décembre A l'écoute des contes des Andes
Novembre/Décembre Poésie sonore : Les Glas Avortés
Octobre Approche éthico-poétique de l’œuvre de Sade
Octobre Papiers marbrés
Septembre Paysages en mutation
Septembre Ipaginaires - Installation
Affiche de l'événement Ipaginaires

Juin, juillet, août, septembre 2013 : Ipaginaires - Installation

Livres effeuillés

Livres délivrés, dépliés, déployés.

Vos pages effleurent l’espace pour un autre voyage dans une respiration muette du papier, un tremblement éphémère des feuilles.

Le temps est suspendu à nos pieds.

Texte de Marie-Pierre Gantzer

Genèse du projet

"Livres recyclés", "Après le livre", "Livres effeuillés" illustrent l'histoire du titre Ipaginaires. La Bibliothèque universitaire de lettres de Nancy travaille depuis plusieurs années à la mise en valeur de l'objet livre et de livres d’artistes. Se lançant tout d'abord dans un projet de signalétique à partir de livres sculptés [1] ou de livres pliés [2] elle renonce car confrontée aux droits d'auteurs.

Possédant dans ses magasins un nombre important de livres à pilonner suite à un désherbage et à un rafraîchissement de ses collections - pratiques maîtrisées des bibliothèques – la Bibliothèque universitaire de lettres sollicite Marie-Pierre Gantzer, Anne-Laure Vernet et Lise Lhuillier-Gaillard pour laisser libre court à leur imaginaire créatif.

À partir des livres, des couvertures, des feuilles, des illustrations, des textes, des mots et des annotations, les artistes s'emparent de l’espace de la salle d'exposition pour proposer au lecteur un parcours Ipaginaires qui lui donne des clés d’interprétation de "l'installation". Un œil avisé découvrira les références que chaque artiste délivre par des symboliques variées.

Propos recueillis auprès de Marie-Pierre Gantzer

Dans ma démarche personnelle de création le livre est un objet sur lequel j’aime travailler car j’ai un rapport très étroit avec l’écriture en tant que pratique et en tant que donnée plastique. Par ailleurs cet objet m’offre un espace singulier, proche d’une architecture avec un dedans et un dehors qui se découvrent progressivement au fil des pages et dont je peux tirer parti (texture et couleur du papier, texte, image…) C’est aussi le lieu même de l’intimité.

Face à une abondance de livres, ceux destinés au pilon et proposés par la bibliothèque que faire ? L’installation s’est imposée d’emblée. Elle suppose de prendre comme composante de la création l’espace d’exposition avec ses caractéristiques propres. Comment dès lors travailler avec de tels objets chargés de sens ? L’idée de déambulation est très vite apparue en proposant au visiteur un parcours avec différents chemins possibles, où la matière même du livre serait présente.

C’est pourquoi très vite a été mis de côté le projet d’inventorier les titres, pour être dans une démarche privilégiant la sensorialité, l’inattendu…

Fermés les livres sont muets. Ils sont lourds, peuvent devenir encombrants, envahir très vite nos vies… Rangés, classés, alignés sur des mètres d’étagères ils sont une matière inerte qui donne parfois le vertige car ils nous renvoient par leur quantité même à l’impossibilité de les connaître. Cette relation à l’espace et au temps a été au cœur de notre réflexion avec le désir de déployer des livres dans l’espace, pour mettre en évidence le mouvement, les rencontres inattendues, pareilles à celles du lecteur dont la pensée, l’ imaginaire côtoient, se frottent à celui d’un auteur.

Nous avons d’emblée privilégié la matérialité même de l’objet, taille, forme, matière, couleur… L’assemblage de couvertures qui devait être placés au sol, a trouvé au cours de l’installation sa place sur le mur qui fait face au visiteur qui découvre le lieu d’exposition comme une vague qui s’élance du sol au plafond avec des vides qui donnent des respirations. Mettre de la vie, donner un nouveau souffle en trouvant d’autres rythmes, en abandonnant en partie la régularité, permettre au visiteur d’être immergé dans cette matière, de tracer son propre chemin pour un voyage, où proche et lointain se superposent. Certaines pages trempées dans l’encre bleue deviennent inaccessibles ; une mise à distance, un espace poétique avec les paysages comme des ouvertures, des territoires, où de nouvelles géographies peuvent se révéler…

Anne-Laure Vernet

En plaçant mes tirages photographiques dans l’écrin de cadres et d’images d’une autre sacralité artistique, celle des puzzles collés soigneusement sur contreplaqué ou des doubles pages du magazine Géo mises sous verre, ces pièces majeures des musées familiaux, mes travaux présentent en quelque sorte des stratifications d’« objets d’art ». Ces assemblages d’images rapprochent des objets de statut artistique habituellement mis à distance par une hiérarchie des valeurs de l’art opérante en nous-mêmes. Devenus d’autres objets, à la lecture peut-être déroutante et pourtant accrochés comme des images à voir, à présent inclassables, ils débordent de leur rôle : ils visent une échappée. Celle, peut-être, indiquée par ce que figurent les photographies : vers un chemin, des sentiers, ces possibles hors des routes balisées des attendus de l’art. A ces images buissonnières, répondent ironiquement de courts textes sauvés des livres à pilonner, là comme en légendes, ou encore quelques mots comme en titres, qui poursuivent ce désir de multiplier les significations, de laisser flotter le sens comme un papillon, fragile, indécis. De longues lignes de pages cousues ensemble, tout aussi fragiles, jouent le buisson derrière lequel ces objets-de-plusieurs-arts sont à découvrir comme des trésors déchus. Un buisson fourmillant de mots, de théories, de récits formidables et émouvants, un buisson de pages au bruit léger, où l’on se fraye un passage et où l’on invente son chemin.

Texte de Lise Lhuillier Gaillard

Le livre est un territoire, un espace singulier qui garde toujours en lui une partie cachée du projet de l'auteur. Sa géographie se développe au fur et à mesure de la lecture, les coutures se font, se défont, les plaques s'entrechoquent …

La lecture a ses territoires. Les images, les histoires, les idées, les mots surgissent et imprègnent le réel. Le philosophe Benoît Goetz insiste très justement sur le fait « qu'on ne pense jamais nulle part ». L'espace du dehors influe sur l'espace du dedans et inversement, inéluctablement.

J'ai essayé d'exprimer dans ce projet une triangulaire : le livre, territoire en mouvement qui se déploie, le lecteur qui le parcourt avec tout son être, l'expérience sensible qui surgit de cette rencontre. Une géographie du sensible qui lors des plus belles expériences peut aller jusqu'à sublimer le réel. Nous sommes tous des géographes arpenteurs d'espaces, crCate5rs"de cartes, où se déploient des territoires nés de rencontres singulières entre des espaces physiques, des images, des textes.

Inéluctablement.

Performance muniscale de Dominique Répécaud

Une performance musicale Pièce électro-accoustique à Livre Ouvert créée spécialement par le CCAM (Centre Culturel André Malraux) pour l’événement aura lieu Mardi 24 septembre à partir de 18h30.

Bibliographie

  • Alix, S., 2000. Les éditions Roselin: Intimités poétiques, Joliette, Canada: musée d’art : éditions Roselin.
  • Anon, 1971. Krasno. Œuvre graphique, œuvre en papier, le livre objet: Du 13 octobre au 6 novembre 1971, Bagneux, France: Presses de P. Wurtz.
  • Bibliothèque Landowski . Auteur éd., 2006. Livres de soi : collection de livres d’artistes, Boulogne -Billancourt, France.
  • Bordet, J.-P. éd., 2009. 100 livres d’artistes: avec Michel Butor, Lucinges, France: Mairie de Lucinges.
  • Bourguignon, K.M. & Musée d’art américain, 2004. Livres d’artistes américains en Europe, 1960-2000:, Giverny, France: Musée d’art américain-Terra foundation for the arts.
  • Brugerolles, M. et al., 1993. Livres et carnets d’artistes: créateurs en Auvergne, Clermont-Ferrand, France: Bibliothèque municipale et interuniversitaire.
  • Corre, C. & CLAC - Centre du Livre d’Artiste Contemporain éd., 2000. Métamorphoses du livre an 2000: mai 1980-à mai 2000 : 20 ans de livres d’artistes, Verderonne, France: CLAC - Centre artistique de Verderonne,.
  • Crahay, R. & Isaac, M.-T., 1982. Pour une histoire du livre-objet, Liège, Belgique: Faculté de philosophie et lettres, Section d’histoire.
  • Delaporte, G. & Bibliothèque des arts décoratifs, 2007. Les livres d’artistes de la Bibliothèque des arts décoratifs:, du 10 septembre au 1er décembre 2007, Paris, France: Bibliothèque des arts décoratifs,.
  • Dupeyrat, J., 2012. Les livres d’artistes entre pratiques alternatives à l’exposition et pratiques d’exposition alternatives. Thèse de doctorat. France: Université européenne de Bretagne.
  • Dupeyrat, J. & Brogowski, L., 2012. Les livres d’artistes entre pratiques alternatives à l’exposition et pratiques d’exposition alternatives, Rennes, France: Université Rennes 2.
  • Librairie Lecointre Drouet & Librairie ancienne Mr Denis Ozanne, 1989. Multiples: Livres, livres d’artistes, livres objets, multiples, Paris, France: Librairie Lecointre-Ozanne.
  • Mathieu, D. & Poussin, J., 2005. Variation(s): quelques livres d’artistes, 1962-2003 Atelier-musée du papier, éd., Saint-Yrieix-la-Perche, France: Centre des livres d’artistes-Pays-paysage.
  • Patino, B. & France. Ministère de la culture et de la communication, 2008. Le devenir numérique de l’édition: du livre objet au livre droit, Paris, France: la Documentation française.
  • Reims, 2007. Global books: les livres d’artistes de Gervais Jassaud, Reims, France: Ville de Reims.

L'exposition en pratique

Lien en relation

Le blog Vagabondages [3]

Outils personnels