Exposition des BU de Lorraine 2014 - Approche éthico-poétique de l’œuvre de Sade

De Wicri Lorraine.

Exposition des BU de Lorraine 2014 - Approche éthico-poétique de l’œuvre de Sade

Evénements de la Direction de la documentation et de l'édition
- Bibliothèque universitaire de lettres, sciences humaines et sociales
Logo BU UL.png
Programmation 2013-2014
Juin La Chine sous le regard des Lorrains
Mai Jiné světy. Autres mondes
Avril Les charmes et les mystères des villes tchèques
Avril Kasia Kasica. Un certain regard
Mars-Avril Jean Emar. Le peintre-écrivain et son égérie Alice de la Martinière
Février-Mars L'esprit de la Renaissance
Février Sisyphus
Janvier Regards et lumières du Myanmar
Décembre A l'écoute des contes des Andes
Novembre/Décembre Poésie sonore : Les Glas Avortés
Octobre Approche éthico-poétique de l’œuvre de Sade
Octobre Papiers marbrés
Septembre Paysages en mutation
Septembre Ipaginaires - Installation
Affiche de l'événement Approche éthico-poétique de l'œuvre de Sade

Approche éthico-poétique de l'œuvre de Sade par Brice Lévy Koumba[1] : conférence et séance de dédicace le mercredi 16 octobre à partir de 15h30.

Brice Levy sera sur Radio Graffiti le lundi 14 octobre 2013 à partir de 19h30 sur 101.5 FM [2].

Présentation de la conférence

«Conformément à la définition de l'identité chez Sade, l'altérite n'est pas extérieure au moi. Elle lui est toujours consubstantielle. À côté du moi adoubé, recouvert de lauriers et qui au grand jour s'octroie les caractéristiques de l'humanité, Sade fait état du moi imprévisible et inévitable, celui qui est hanté par le crime. L'identité pour Sade serait une structuration organique et mentale composée semble-t-il du moi saisissable et maîtrisable. À côté de celui-ci fluctue un autre moi : le moi imprévisible.» Sadisme propose une lecture au plus près du texte de Sade, une plongée dans l'univers ambivalent et cruel du maître du pervers.

Le travail de Brice Lévy Koumba consiste à analyser avec précision et pertinence les ressorts humains de la psychologie sadienne et d'en exposer les principales caractéristiques. Il parvient ainsi à fournir une véritable explication de texte, travail d'autant plus intéressant qu'une telle perspective permet d'englober l'ensemble de l'œuvre du marquis, et pour ainsi dire de mettre à jour les fondements de son écriture.

Sadisme
Sade, la littérature, le crime
Lexique de Gregoire Biyogo
Seul [1]
Est républicain du 9/10/2013
Est républicain du 30/10/2013

Travaux de recherche

Né en 1975 à Libreville au Gabon, Brice Levy Koumba arrive en France en février 2006 afin de poursuivre ses études de lettres. Inscrit en Master 2 à l’université de Rouen, il présente son mémoire ayant pour objet «Corps, décence et excès dans Justine ou les malheurs de la vertu du Marquis de Sade ». Catriona Seth, son directeur de recherche, lui fait la proposition d’un transfert à Nancy où elle vient d’être affectée. Brice Levy Koumba s’inscrit alors à l’école doctorale Langage, Temps et Société de l’université Nancy 2. Il soutient sa thèse le 7 septembre 2010. Elle a pour titre : « Du bonheur dans sa relation au crime, approche éthico-poétique du texte sadien ».

Parcours universitaire

En 2004, Brice Levy Koumba soutien son mémoire de maîtrise intitulé : « Le mouvement derridien de la différence dans Le jeune officier de Georges Bouchard ». Responsable du Quaestio, cercle culturel des départements de Lettres modernes et des littératures africaines, il donne cette année-là deux principaux discours. Le premier pour commémorer le dixième anniversaire du génocide rwandais et intitulé : « Reproblématiser l’homme ». Le deuxième en hommage à Jacques Derrida, son maître à penser, autour du thème : « Derrida le parti déjà ». C’est en janvier 2005 qu’il rencontre pour la première fois l’œuvre de Sade. Le successeur de Brice Levy Koumba à la tête du Quaestio, lui propose de parler de Justine ou les malheurs de la vertu. Il accepte et donne une communication ayant pour titre : « Décence et excès, introduction au moment sadien de la littérature ».

C’est le début des travaux de Brice Levy Koumba sur Sade. Il a été marqué par la banalité du mal. Il s’est alors posé la question de savoir pourquoi ce mal profond que l’on rencontre chez Sade ? Pourquoi tant de violence ? Le livre Sadisme donne les réponses de sa réflexion.

Brice Levy Koumba adopte une approche éthico-poétique pour comprendre le texte de Sade. Par éthique il entend subsumer le sens existentiel du crime dans l’œuvre de Sade. Par poétique il cherche à comprendre et à analyser le sens littéraire du crime, la raison de sa présence dans le texte. Sadisme explore la dimension éthique de l’œuvre de Sade avec pour arrière-plan la question suivante : « Que veut l’homme lorsqu’il agit ?». La dimension poétique de son analyse est exposée dans le livre à paraître : Sade, la littérature, le crime, avec pour problématique centrale la question du pourquoi le crime en littérature.

Paru aux éditions Connaissances et Savoirs en avril 2013, Sadisme est une analyse de l’œuvre de Sade dans laquelle Brice Levy Koumba développe le concept de l’anti-sadisme. Le livre explicite la notion du mal à partir duquel Sade donne sa vision du bonheur dans le crime. De l’étude de Brice Levy, on peut extraire cinq arguments phares :

  1. La criminabilité gît en l’homme. Elle fait partie intégrante de son identité.
  2. Le sadisme est la propension existentielle au malheur et à la souffrance.
  3. Partout l’homme est victime de sadisme (de la violence globalisée).
  4. Pour s’en émanciper, il a à user de sadisme également (cette violence en réponse à une violence, Brice Levy l’appelle sadisme anti-sadisme).
  5. Dans un environnement à dominance sadique, l’homme doit parvenir à l’assomption de tous les pouvoirs afin de vivre heureux (dans un contexte de guerre global, seul le plus fort a le dernier mot).

Vient de paraître

Sade, la littérature, le crime. Dans ce travail d’une profondeur et d’une érudition rares, Brice Levy Koumba s’intéresse aux rapports entre crime et littérature dans l’œuvre du marquis de Sade. Ce sujet, plus large qu’on pourrait le penser, donne lieu à différentes recherches et analyses, et c’est en convoquant d’éminents philosophes et littérateurs, de Roland Barthes à Philippe Sollers, que l’auteur parvient à défendre avec conviction et pertinence une thèse à la rhétorique admirable. Un livre réservé aux spécialistes, mais qui donnera envie aux autres de redécouvrir, sous un nouvel aspect, l’œuvre d’un des plus grands génies littéraires que la France ait compté.

Brice Levy Koumba est aussi auteur de Seul, roman autoédité paru en janvier 2013. C’est en réalité un ensemble de deux nouvelles. Il y aborde le rapport de l’écrivain avec son écriture. Dans cette optique Brice Levy Koumba fait dire à l’un de ses personnages qu’« écrire une œuvre d’art doit toujours déjà être une interrogation totale posée à l’art même et une tentative de la résoudre ». Le roman Seul aborde également la question du crime, notamment du crime impuni. Il aborde également la question du chômage avec ses effets dans la vie des individus. Au centre de l’écriture de Brice Lévy Koumba on trouve la question de la misère et la quête des voies et moyens pour en sortir car au final, pour lui, « la pauvreté n’est pas un but ». Seul est un texte singulier dans lequel la violence a cessé de faire acte autrement que par le langage. Il demeure un texte original qui sollicite hautement la participation totale de l’intelligence du lecteur. Entre modernisme et fantastique africain, Brice Levy Koumba nous plonge là au cœur d’une aventure véritablement ambiguë car le texte écrit selon le procédé du rêve et du rythme, nous propulse dans tous les sens. Au-delà de tout, Seul est l’histoire de la quête identitaire, de la perte des repères, de la fracture du lien social et du devenir seul de l’homme en société.

Brice Levy Koumba, est ancien membre du centre Jean Mourot de littérature, actuel LIS (Littérature, imaginaire et société) de l'université de Lorraine.

Bibliographie

  • Lexique de Grégoire Biyogo, volume 1, Littérature, théorie et philosophie, Pazis, H⠙Harmattan, 2011
  • Sadisme, Paris, Connaissances et Savoirs, 2013.
  • Seul, Nancy, Editions Lamby, 2013.
  • « La représentation du corps chez Sade : visée encyclopédique et régénérescence du corps » in Les discours du corps au XVIIIe siècle : Littérature-Philosophie-Histoire-Science, Laval, Les Presses de l’université de Laval, 2009.

Conférences

  • Décembre 2007 : Participation à la IVe conférence internationale de critique et théorie littéraires, Faculté de lettres de Bucarest-Roumanie. « Texte et présence dans la dissémination de Jacques Derrida ».
  • Juillet 2007 : Participation au XIIe congrès des Lumières, Montpellier-France. « La visée encyclopédique du corps chez le Marquis de Sade ».

Notes

  1. Présentation de l'intervenant sur son site web
Outils personnels