Impression 3D : révolution ou utopie ? (recherche)

De Wicri Lorraine.

Le site de 3dprintlab.

Impression 3D : révolution ou utopie ? est le titre d'un projet de recherche mené par Gilles Boenisch dans le cadre du Centre de recherche sur les médiations (CREM). Ce projet est mené, de mai 2013 à mai 2014, dans le cadre d'un post-doctorat, co-financé par l'Université de Lorraine et le Conseil régional de Lorraine.

Dans le cadre du projet, une plateforme a été développée, 3dprintlab.fr, qui héberge un sondage en ligne sur l'impression 3d et un wiki (privé) qui regroupe l'ensemble des données de recherche.

Le travail de recherche vise à analyser les discours sur l'impression 3d, dans les ouvrages, les articles scientifiques et les brèves journalistiques, et ce dans trois langues : français, anglais, allemand.

Quelques éléments de synthèse

Analyse quantitative

Parmi les secteurs utilisant l'impression 3d, l'industrie ressort en tête, largement devant la santé / médecine, l'armement, l'espace et le secteur artistique.

Les types de contenus traités sont, dans l'ordre : des matériels d'impression 3d (imprimantes, scanners...), des réalisations (objets...), le sujet du copyright, les aspects logiciels.

Un ensemble d'acteurs a également été identifié, en Lorraine, en France et à l'international.

Analyse qualitative

La nature du discours de chaque est analysée, selon quatre critères (type, genre, ton et vision du discours), permettant d'attribuer à chaque brève un "indice d'évaluation".

Le contenu de chaque brève est également exploré de manière fine, avec le repérage des acteurs (utilisateurs d'impression 3D, consultants, concepteurs, entrepreneurs...), des matériels (imprimantes, scanners, logiciels...), des procédés techniques (procédés, matériaux...).

Prochaines étapes

Après une phase de mise au point et de développement, pendant laquelle le traitement des données s'est fait de façon essentiellement manuelle, la question se pose d'automatiser le recueil et le signalement des brèves, notamment. En effet, le rythme de publication s'est très sensiblement accru depuis mai 2013. Là où la "production mensuelle" s'établissait à quelques dizaines de brèves par mois, elle s'est progressivement envolée, atteignant désormais plusieurs centaines par mois. Alors qu'un bon millier de brèves sont actuellement traitées sur le wiki, plus de 7000 sont en attente de l'être, ce qui nécessite la mise en place de nouveaux processus.

Présentation détaillée de la recherche

Note : ces éléments sont repris du dossier de demande de financement présenté à la région Lorraine en 2013.

Récente et encore confidentielle, l'impression 3D se popularise en véhiculant toutes sortes de promesses et de craintes. De celles-ci se dégage une vaste rhétorique utopique. Les champs d’application semblent très variés, en cela l’impression 3D « s’apparente pour nombreux observateurs comme « perturbatrice » parce qu’elle bouleverse les conceptions et les pratiques de fabrication traditionnelles ». Ainsi, en suivant ces arguments nombreux auteurs parlent d’un « choc annoncé », en énonçant « une reconfiguration » des industries manufacturées. Des changements renégociant potentiellement les notions liées à la propriété, au partage, aux biens, aux marchandises, aux territoires, aux droits intellectuels, aux ressources et aux matières premières, aux modes de vies et de consommation. Pourtant, à l’heure actuel rien ne peut véritablement étayer ces prévisions d’une technique encore en expérimentation.

Ainsi, à la lecture des divers argumentaires on ne peut être que dubitatif : l’impression 3D peut-elle réellement devenir le catalyseur d’un bouleversement économique, le vecteur principal d’une industrie et d’un marché émergent ? Quel est réellement l’état actuel de la technique ? À grande échelle, quelles seraient véritablement les attentes et enjeux soulevés par cette technologie innovante ? Quels pourraient-être les moyens d’appropriation du grand public ? Quelles seraient les possibles conséquences de la démocratisation d’un tel outil ?

Des questions auxquels l’ensemble des contributions ne répondent pas assez clairement ni de manière suffisamment réaliste.

Nous analyserons la rhétorique déployé par les acteurs de cette nouvelle technologie puis les processus de traduction à l’œuvre depuis la production de l’innovation jusqu’à son appropriation en passant par sa diffusion.

Pour se faire, on mobilisera le terrain des récentes sources traitant de l’impression 3D (voir bibliographie indicative ci-dessous), en complémentarité d’articles de presse, documentations techniques, documentation promotionnelle, sites Internet, d’analyses fonctionnelles, d’observations empiriques et participatives, et d’entretiens avec les différents acteurs. Nos partirons d’un périmètre international, en resserrant vers la dimension nationale, puis régionale pour aboutir à une vision locale. Cela nous permettra également de cerner les enjeux en partant du plus utopique, au plus concret et de ce qui se pratique déjà dans les industries, bureaux d’études, cabinets d’architecture, services d’impression, laboratoires d’expérimentation, universités, atelier d’artistes et PME, en région Lorraine.

Le projet interroge donc la capacité d'appropriation : « la revendication de l'innovation » étant posée d’emblée comme un enjeu symbolique (ou identitaire) des technologies et de leur crédibilité. Plus largement cette recherche tente donc de manière sous-jacente de comprendre et mesurer l’acceptation de l'innovation dans les TIC. L’intérêt de cette question réside dans le fait de mieux comprendre les comportements d'appropriation et de souligner que ces comportements sont déterminés par une série de facteurs qui relève de la manière dont on s’empare des techniques nouvelles dans un contexte organisationnel donné.

Cette recherche, ambitionne donc de poser les premiers jalons d’une réflexion amenant des développements ultérieurs, en fournissant ainsi à la région Lorraine une expertise scientifique permettant d’apprécier au mieux les potentialités de cette nouvelle technologie.

Logo 3dprintlab 01.jpg Logo 3dprintlab 02.jpg Logo 3dprintlab 03.jpg Logo 3dprintlab 04.jpg


Ils en parlent...

Note : la liste qui suit regroupe tous les supports (sites web, listes de diffusion, forums... qu'ils soient francophones, anglophones ou germanophones) consacrés à l'impression 3D qui ont signalé, annoncé, présenté la plateforme 3dprintlab.fr, le sondage en cours ou le projet de recherche.

Outils personnels