Paul Meyer (philologue)

De Wicri Wicri.

Paul Meyer est un savant français du XIXe siècle, spécialisé en philologie romane.

Paul Meyer(croquis d'audience du procès Émile Zola)

Biographie

Cette biographie est extraite du dossier sur le fonds Paul Meyer.

Paul Meyer est né à Paris le 17 janvier 1840, Marie-Paul-Hyacinthe Meyer devient élève de l’École des Chartes en 1858, où il se prend de passion pour la philologie romane. Après l'obtention d'un diplôme d'archiviste-paléographe (promotion du 28 janvier 1861[1], il travaille aux archives de Tarascon. De 1866 à 1872, il est archiviste aux Archives impériales, qui, dans l'intervalle, sont devenues les Archives nationales. Il est nommé professeur suppléant à l'École des Chartes en 1869, dont il devient le Secrétaire général en 1972. Il obtient définitivement la chaire des langues romanes en 1882, quelques jours seulement avant de remplacer Jules Quicherat[2] comme directeur de cette institution. Dans l'intervalle, il est entré comme professeur au Collège de France pour y enseigner les langues et les littératures d'Europe méridionale, chaire dont il restera titulaire jusqu'en 1906.

Il est élu membre de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres en 1884. Il reçoit de nombreux prix scientifiques dont, en 1883, le prix biennal décerné par l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres pour l'ensemble de ses travaux sur les langues romanes.

Comme le témoignent ses publications ainsi que les ouvrages présents dans sa bibliothèque, Paul Meyer porte un intérêt particulier à la langue et à la littérature des anciens troubadours. Avec son ami et confrère Gaston Paris[3], il fonde la Revue critique d'histoire et de littérature[4] en 1866 et la revue Romania[5],[6] en 1872. Cette dernière a exercé une grande influence et et a bénéficié d’un prestige international dans le domaine des études latines, établissant ainsi le prestige de la France dans une branche d'étude dont l'Allemagne s'était jusqu'alors assuré le monopole.

En 1875, Paul Meyer et Gaston Paris fondent la Société des anciens textes français[7].

Voir aussi

La porte de l'hôtel de Clisson, entrée de l'École des chartes de 1846 à 1866
Dans le réseau Wicri :

La page de référence « Paul Meyer (philologue) » est sur le wiki Wicri/France.

La Bibliothèque universitaire lettres et sciences humaines (BUL) de Nancy (Université de Lorraine) a initié un travail autour de fonds Paul Meyer.

Ce wiki, et le réseau Wicri, ont été enrichis sur ce sujet. La page d'accueil du site Artist donne quelques informations complémentaires sur cette wicrification.

Voir :

Liens externes
Notes et références
  1. Sa thèse, intitulée Recherches sur la langue parlée en Gaule aux temps barbares (Ve - VIe siècles), est restée inédite
  2. Jules Quicherat sur Wikipédia
  3. Gaston Paris sur Wikipédia
  4. La Revue critique d'histoire et de littérature sur le wiki des Presses Universitaires de France (PUF)
  5. La revue Romania sur le site de l'Institut de recherche et d'histoire des textes
  6. La revue Romania sur le site du Collège de France
  7. La Société des anciens textes français sur Wikipédia
Outils personnels